Yelle
Yelle - Jérôme Lobato
Yelle - Jérôme Lobato
Yelle - Jérôme Lobato
Publicité

Nous recevons Yelle, chanteuse du groupe éponyme, qui revient avec « L’ère du verseau », un nouvel album intime et décalé.

Avec
  • Yelle Groupe français d'électro-pop

Après six ans de silence, Yelle signe son retour avec L’ Ere du Verseau, sorti vendredi 4 septembre dernier. Dans ce nouvel album, la chanteuse Julie Budet explore son rapport à l’autre et à elle-même, mais surtout la relation puissante qu'elle entretient avec son public.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Extraits de l'entretien

Quand on est sur scène, on se rend compte de la force que nos propres mots peuvent avoir sur les gens, ce que cela peut provoquer dans leur intimité, et les choses que ça accompagne dans leur vie. En fait, pour moi, c’est bouleversant, je me suis rendue compte que j’adorais ça et maintenant, je fais de la musique pour ça, pour provoquer des émotions chez les gens, et avoir ce moment de rencontre, de communion. Yelle

Publicité

La composition de nos morceaux est très aléatoire, il n’y a pas vraiment de recette, cela peut vraiment partir d’une phrases, ou bien juste commencer avec une rythmique, et puis une mélodie va se construire dessus. Il y a vraiment plein de manières de commencer une chanson, et pour nous, il n’y a pas de routine dans la façon d’écrire. Parfois, dans la construction, cela va très vite, et parfois il faut 3-4 ans pour qu’une chanson arrive à maturité, c’est assez inexplicable. En tout cas, en grandissant et en vieillissant, on accepte plus de laisser les choses venir, et maintenant, on se fait beaucoup plus confiance, et on est prêt à attendre et à laisser aussi le silence s’installer.  Yelle

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Il y a 15 ans, il y avait pleins d’artistes français, mais dans la pop électronique, c’était tout de suite chanté en anglais, il y avait très peu de groupes qui osaient le faire en français, et moi je n’avais pas envie de choisir, parce le français me donnait la possibilité d’être juste dans les mots et de ce que j’avais envie de raconter. Mais, en même temps, j’avais envie de faire de la pop, des shows et de me saper quand j’allais sur scène. La question a été de savoir comment réussir à raconter des histoires d’une jeune fille de 23-24 ans, en français et sans me censurer, mais en chantant comme je parle, même si ça pouvait être un peu cru, avec des gros mots : je n’avais pas envie d’être lisse, mais je voulais pouvoir m’exprimer comme je le faisais avec mes copains et mes copines. Yelle

J’aime mon pays, et j’aime que les gens aiment ma langue. Porter une langue, qui n’est peut-être pas la plus utilisée dans le monde, c’est aussi lui donner une place, et en plus, c’est super de le faire en musique. Yelle

Lecture

Lio lit un texte tiré du livre audio De la voix que les éditions des femmes – Antoinette Fouque sortent le 1er octobre à l’occasion des 40 ans de la collection « la Bibliothèque des voix » / émission "Boomerang", France Inter

Prise de son

Valérie Lavallart

L'équipe

Marie Richeux
Marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Production déléguée
Lise-Marie Barré
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
Romain de Becdelièvre
Romain de Becdelièvre
Romain de Becdelièvre
Production déléguée