Zeruya Shalev à Vienne en 2016 ©AFP - Christian Müller
Zeruya Shalev à Vienne en 2016 ©AFP - Christian Müller
Zeruya Shalev à Vienne en 2016 ©AFP - Christian Müller
Publicité
Résumé

L'écrivain Zeruya Shalev est notre invitée pour son roman « Douleur », (éd. Gallimard, coll. Du monde entier). Elle est à Paris, à La Maison de la Poésie, le 12 septembre, dans le cadre du Festival Lettres d’Israël.

avec :

Zeruya Shalev (romancière).

En savoir plus

"Douleur" est le mot pour dire qu'on a mal. Et parfois la douleur est là pour dire qu'on ne peut pas dire. Que quelque chose ne passe pas. Que ce quelque chose ne peut pas passer par les mots, alors il le fait par le corps, et "douleur" devient le mot pour dire autre chose. C'est aussi un nom de code pour l'amant de l'héroïne, Iris. Cette femme israélienne d'une quarantaine d'années, a un mari, des enfants, et elle a mal. Dix ans plus tôt [comme l'auteur], elle a été victime d'un attentat dont il lui reste des séquelles. Consultant un centre anti-douleur, elle reconnaît sous les traits du médecin Ethan, son amour de jeunesse. Elle fait alors place à l'irruption de ce désir qui la transforme....

"Douleur"... Je ne voulais pas chercher de titre plus facile, plus attractif, c'est celui-ci, c'est son titre, c'est son nom.

Publicité

Je reconnais que, après avoir été blessée (...) la littérature était presque superflue. (...) Avoir vu mourir des gens autour de moi, (...) c'était un traumatisme très profond. Tout ce qui rappelait, constituait ma vie d'autrefois n'avait plus de sens...

Zeruya Shalev est à La Maison de la Poésie mardi 12 septembre à 19 heures, dans le cadre du Festival Lettres d’Israël

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Programmation musicale :

  • Roman, de Christian Loffler
  • Nilkach Meemeni sod, de Etty Ankiri
  • Winter family, de Winter Family
  • Chambre 1050, par Ingrid Caven
  • Piensa a mi, BO de Talons Aiguilles
Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Lise-Marie Barré
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration