France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Anne Alvaro et David Lescot
Anne Alvaro et David Lescot
- richeux

Deux voix, un roman, un piano, et la Russie du début du XXème siècle qui passe à travers l’oubli et la censure. Viktor Vavitch est patiemment rédigé par Boris Jitkov, (ingénieur, musicien, poète, photographe, entre autre chose et romancier au final ) de 1929 à 1934. Le livre complet est imprimé en 1941. A peine sorti de presse, il est expédié au pilon, et voué à disparaître. Il faut croire qu’il est jugé trop peu conforme à aux critères esthétiques et idéologiques qui régissent alors la vie culturelle soviétique. Le roman sort de l’oubli en 1999, où il est de nouveau publié en Russie. 3000 exemplaires seulement, qui ont tôt fait de s’épuiser… En 2008 il est publié dans une traduction française, aux éditions Calmann-Lévy qui met en évidence la grande modernité de sa langue poétique. L’action se déroule en 1905, les personnages sont nombreux, les odeurs, les visions, les sons le sont tout autant.

Sur scène ils ne sont que trois. Le pianiste Damien Lehman, et nos deux invités du jour David Lescot, dramaturge, auteur, comédien, et** Anne Alvaro** , comédienne pour le théâtre et le cinéma. Ils présentent un montage du texte Viktor Vavitch , ddu 11 au 14 mai à la MC 93 de Bobigny.

Publicité

L’image du Polaroïd aurait été prise au soir, remontant les boulevards des grandes villes, et imprimée de lumière au hasard.A la fin nous attendent *Les Ténèbre * s de Robert Desnos.

En attendant, à 16h02, ce ne fut pas simple de choisir. Virginia Woolf , étant peut-être, celle des auteurs déballés à qui Laure Calamy est le plus fidèle, à moins que ça nes oit l'inverse, qui sait ? Il luifut délicat de choisir mais elle pencha pour Orlando . Roman à clefs multiples, Orlando est essentiellement le roman de l'androgynat, l'histoire d'un homme qui devient femme, une allégorie qui est un aveu, une biographie où s'abolissent les limites des deux sexes, en même temps qu'une réflexion sur l'esthétique littéraire comme moyen de subvertir l'ordre prétendu immuable du réel... Orlando par Laure Calamy, 4ème moment d'une bibliothèque déballée en 5.

Programmation musicale **Barbara, *Les Mignons * ** **Otis Taylor, Look to the side ** **Antonio Carlos Jobim et Elis Regina, Aguas de Março **