Publicité
En savoir plus

Troisième moment de cette semaine où la poésie se tient au cœur des arts. Après Dominique Fourcade lundi et son regard sur la peinture et la danse; après Rilke et la sculpture de Rodin, nous recevons aujourd’hui Thomas Bouvet, metteur en scène, qui créeL’humanité , un spectacle inspiré des poèmes d’August Stramm dans le cadre du festival Artdanthé, au Théâtre de Vanves.

L'humanité
L'humanité

Le Printemps des poètes a choisi pour thème principal : la poésie au cœur des arts. Nous répondons à cette proposition par une série d’entretiens. Après la peinture lundi, et la sculture hier, Aujourd’hui c’est à la scène que sont portés les poèmes. Ou bien ce sont eux qui portent la scène, comme les os portent le muscle. A chaque bout de cette création, que l’on pourra voir le 18 mars à Vanves, s’étend un poème d’August Stramm . Ils sont placés, comme étaient placées ce matin les chaises lors de la répétition, pour figurer l’espace de l’expérience, le délimiter, donc l’ouvrir. « L’espace » est le premier mot du premier poème. Il reviendra plusieurs fois. Et comme il sera prononcé, on pourra le voir, le toucher, le voir trembler à la surface des corps, ainsi que tremblait hier la lumière sur les sculptures de Rodin. Tout tend vers quelque chose, à l’horizontale, et à la verticale. Et tout se passe comme si les comédiens prononçaient une partition, envisageable dans un second temps par les danseurs, récupérable par la guitare, et dépliable à l’infini. Tout s’engendre, se nourrit, vérifiant l’hypothèse d’un poème capable d’agir. De faire agir. D’être.

Publicité

Thomas Bouvet est encore au travail pour cette prochaine création Une humanité , présentée dans le cadre du festival Artdanthé à Vanves le 18 mars 2014.

Tout commence ici par une lecture. Hélène Fillières partage quelques-uns des livres qui lui tiennent à cœur, en en lisant un passage. Aujourd’hui, elle nous lit un extrait du Bruit de la rivière , une nouvelle de Jean Rhys (extraite du recueil Rive gauche, Gallimard).

Sur le Polaroïd apparaissent des escaliers.

Vers 16h50, les poèmes nourrissent les ondes. Cette semaine, le Poème du jour nous plonge dans l’œuvre d’Adam Zagajewski .

Programmation musicale

  • Etienne Daho*, En surface *
  • Elysian Fields*, Madeleine*
  • Sunn O)))*, Defeating : earth's gravity *
  • Albin de la Simone*, Elle s'endort *
  • Beach House*, Master of none *
Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Inès Dupeyron
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration