France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Premier moment d'une semaine imaginée autour du mot "promesse" avec Catherine Wihtol de Wenden,** juriste et politiste, elle a mené de nombreuses enquêtes de terrain sur les relations entre les migrations et la politique en France. Ses recherches comparatives portent sur les flux, les politiques migratoires et la citoyenneté en Europe et dans le monde.**
Pour débuter cette semaine, nous prenons l’exemple d’une promesse électorale éternellement non tenue. Jouant son rôle d’effet d’annonce, de catalyseur d’espoir, de regroupement de troupes sur concordances idéologiques, la promesse électorale a souvent tout pour décevoir, tant la réalité de la campagne se tient éloignée de la réalité de la gouvernance, impliquant choix, responsabilité, décision, et souvent clivage. C’est ce clivage que semblent fuir les uns après les autres, ceux qui promirent avant d’être élus de donner aux étrangers le droit de vote pour les élections locales. Cela fait trente ans que l’on en parle de cette promesse à gauche et même à droite. cette promesse est le reflet de ce que la démocratie française articule comme rapport entre nationalité, citoyenneté, circulation, immigration, identité, territoire. La constitution de 1793 (jamais appliquée) déclarait que tout étranger jugé par le corps législatif avoir mérité de l’Humanité est admis à l’exercice des droits de citoyen français. ** Catherine Wihhol de Wenden est docteur en Science politique, directrice de recherches au CERI (Sciences-Po) elle fait partie du comité de rédaction des revues Hommes et migrations , Migrations société , et Esprit. **

Mais d'abord nous écouterons Violaine Schwartz déballer sa bibliothèque. La comédienne et auteure choisit pour commencer un extrait de L’origine de Thomas Bernhard, premier volume de son autobiographie.

Publicité

Sur le** Polaroïd** du jour, apparaît une fleur découpée dans la nuit d’été.

Vers 16h50, toute cette semaine, nous écouterons les sonnets de William Shakespeare dans la voix de Michel Vuillermoz de la Comédie Française.

Programmation musicale :

  • Violaine Schwartz (voix) et Hélène Labarrière (contrebasse), Les Fœtus (album J'ai le cafard , 2011)
  • SON LUX, Lost it to trying
  • Rostropovitch dirige l'orch.national de Washington, Mouvement perpetuel en Ut Maj op 11 (soliste : Andreas Makris)
Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Inès Dupeyron
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration