Publicité
En savoir plus

Décomposé hier en "veiller-sur", nous continuons aujourd'hui à questionner le verbe "surveiller". Il est question aujourd’hui de zones échappant à notre regard, à tel point qu'elles sont restées blanches sur les cartes de l'IGN. Notre invité, l'écrivain Philippe Vasset, a parcouru quelques-unes de ces zones, dont il rend compte dans Un livre blanc paru chez Fayard en 2007.

Philippe Vasset
Philippe Vasset

Une carte, c’est une façon de se mettre à plat, de se mettre d’accord, collectivement, sur un territoire. Comme là où il y a tentative de collectif, il y a souvent risque d’échec de cette tentative. Constatons que la carte laisse des zones blanches, floues, échappant à cet accord, et nécessitant l’individualité, de l'autonomie. L’appelant de ses vœux. Invitant celui qui veut voir à aller voir. Ce qui fut fait. Partant de ces zones dites "blanches" sur la carte IGN, l’auteur a été voir. Résultat: terrains vagues, bâtiments plus ou moins abandonnés, bandes de gars fumant en silence, gang de gars bombant sous les toits. Bref, il s’agirait d’endroits, si l’on en croit le récit, où la réalité excède le texte. Les endroits qui résistent à être documentés. Les arpenter, les regarder, se poser la question de ce que peuvent les mots à leur contact. Se trouver parfois bien dépourvu, ou muet, ou blanc à son tour, n’est pas une façon de faire abdiquer la littérature ou l’écrit, mais une façon de les faire se cogner là où cela avance comme dans du beurre. Là où la pensée et les mots achoppent, de leur faire se prendre la barrière. Mais la clotûre est bien faite lorsqu’elle laisse un trou pour que se faufilent chiens errants et curieux, et c’est par ici que repasse le verbe. Dans cette semaine construite autour du mot "surveiller", permettons-nous une étape buissonière.** L’auteur Philippe Vasset est notre invité, en 2007 il signait* Un livre blanc* chez Fayard, et montait parallèlement le site unsiteblanc.com, outil de travail développé à partir de ce récit.**

Publicité

En attendant, le comédien Claude Aufaure poursuit le déballage de ses rayons littéraires . On y trouve aujourd’hui *Les Sables de la mer * du philosophe et écrivain britannique John Cowper Powys, un texte publié au milieu des années 30.

Le Polaroïd du jour est un éléphant nageur.

Vers 16h50, le Poème du jour est un nouveau texte du poète portugais** Al Berto** , toujours choisi par Laurette Nobécourt dans le recueil Jardin d’incendie .

Programmation musicale

Edvard Grieg, Peer Gynt (La Mort d’Ase) Dir. L. Bernstein

These new puritans , Organ eternal

Tim Ecker, The truth of accountants ; Aerial light-pollution orange

Extraits, lectures, archives INA

We Had A Dream , documentaire deDamien Raclot-Daullac (2010), sur l'histoire du collectif Heretik System

Les passagers du Roissy-Express de François Maspero (Seuil, coll. Fiction et Cie, 1990)

Mark Stormcore, ** ** membre de Spiral Tribe, collectif pionnier des free-parties, à propos des " zones d'autonomie temporaire" théorisées par l'amércain Hakim Bey (F.C, 30/08/2002)