France Culture
France Culture
Publicité
Philippe de Jonckheere
Philippe de Jonckheere
- baert

Il est des désordres dans lesquels on finit non pas par se retrouver, mais par trouver un sens à nos déplacements. Des désordres qui sont si désordonnés, que le monde y trouve une résonnance imprévue. Ce sont des désordres qui racontent, petit à petit, et profitant de la puissance du fragment, un être, ou un état d’être.

Un jour, au café, je découvre desordre.net.

Publicité

Je le parcours, quotidiennement. Je n’arrive au bout de rien. Je lis, je suis les liens, je ne tente aucun démêlage. Je me familiarise, je crois le faire, je passe et repasse les séries d’images auxquelles je finis par tenir. Cet univers a ses constantes et ses perpétuels changements. Cela se déploie dans ce que la toile réserve d’espace privilégié. Un jour, desordre.net rencontre Pas la peine de crier . Il y a façon et façon de se tenir dans le désordre, façon et façon, debout devant l’énigme de donner sa langue au chat.

Notre invité, **Philippe De Jonkheere ** est auteur, plasticien, photographe, vidéaste. En 2002, il créait le site desordre.net.

Il y a ceux qui nous accueillent chez eux, et dont on découvre in situ, les rayonnages de bibliothèques, et il y a ceux qui viennent jusqu’à nous, déplaçant des rayons imaginaires, pour y piocher dedans, comme le comédien Hervé Pierre . **Il commence par le prix Nobel de littérature 1915 Romain Rolland dont on écoute aujourd'hui un extrait du roman Jean Christophe . **

L’image Polaroïd du jour se fait entendre malgré le vent.

Sur le plateau de la fin, nouvelle ouverture poétique, cette semaine ce sont les textes du poète marocain Abdelaltif Laâbi , tous tirés du recueil de poèmes en prose L’arbre de fer fleurit (aux éditions Pierre Jean Oswald, 1972).

Programmation musicale *Gus Viseur (accordéon) et son orchestre , Les nuages * ** Boards of Canada, In a beautiful place out in the country ** **Elemarsons, *Philippe * ** **Surnatural Orchestra, Choses sauvages **