France Culture
France Culture
© Radio France
© Radio France
© Radio France
Le jarvoutis
Le jarvoutis
Lorsqu’il part en chasse, il secoue ses ailes, pousse un cri long et modulé et prend son envol jusqu’à ce qu’il repère un troupeau d’herbivores, au-dessus duquel il va planer en cercles concentriques, ombre sinueuse, insistante et menaçante, qui va créer un mouvement de panique chez les animaux.
4 min
Phyllomedusa bicolor
Phyllomedusa bicolor
Lorsque la saison des pluies arrive, les mâles se rassemblent autour d’un point d’eau et chantent en chœur en se déplaçant, lançant ainsi leur chant de séduction dans toutes les directions. La femelle sélectionne son reproducteur en fonction de la qualité et de la puissance de son chant.
3 min
Cerf élaphe
Cerf élaphe
Animal crépusculaire ou nocturne, le cerf donne de la voix lorsque la fin de l’été s’annonce et que les paysages commencent à tirer sur le roux. La nuit tombe et au loin dans la forêt, les cerfs brament.
4 min
Un quetzal resplendissant
Un quetzal resplendissant
Lorsque l’on s’approche un peu trop près de lui, on découvre son cri de danger, la compagnie des hommes lui étant désagréable. Une présence trop humaine pour un oiseau divin.
3 min
Un banc de harengs au large de l'Australie
Un banc de harengs au large de l'Australie
Penchons-nous sur la vie et les mœurs de ce poisson, qui est à l’origine d’un grand mystère auquel ont été confrontés les oreilles d’or, ces sous-mariniers militaires chargés d’écouter les bruits de la mer.
3 min
Crevette-pistolet
Crevette-pistolet
Le bruit que font les crevettes pistolet est tellement puissant (on peut l’entendre à des kilomètres à la ronde) que ce sont les militaires les premiers qui ont commencé à étudier ces invertébrés, les craquements qu’elles produisaient gênant le bon fonctionnement des sonars des sous-marins…
3 min
un groupe de narvals
un groupe de narvals
Si pendant longtemps on a eu peu d’informations sur les narvals, c’est qu’ils vivent dans des eaux difficiles d’accès, au pôle nord, loin des regards humains. On a pu cependant les enregistrer et découvrir qu’ils possédaient un beau panel de sons, montrant d’importantes interactions sociales.
3 min
Deux orques au large de l'Alaska
Deux orques au large de l'Alaska
Les orques ont des choses à dire, elles ont donc un répertoire sonore important, allant des vocalises aux mugissements, en passant par des sifflements, clics et autres buzz. Des sons qui contribuent à la structuration du groupe et à la transmission culturelle mère/jeune.
4 min
Langouste
Langouste
Face à un danger, la langouste a une manière bien à elle de prévenir ses congénères : elle stridule. Un son d’ailleurs audible à l’oreille humaine qu’elle produit grâce à un petit mécanisme de friction placé à la base des antennes, un peu à la manière d’un archet sur une corde d'un violon.
4 min
Coquille Saint-Jacques
Coquille Saint-Jacques
Parmi tous les sons sous-marins, il y en est un de plus rond, moins frétillant que celui de la crevette claqueuse, moins rythmé que celui des poissons mais tout aussi intrigant. Il s’agit de la coquille Saint-Jacques.
4 min
Outarde houbara
Outarde houbara
Le mâle outarde houbara « boome », il produit des boums de très basse fréquence, fait rarissime chez les oiseaux. Difficile de savoir comment ces boums sont produits. L’oiseau garde le bec fermé et on suppose que sa trachée, élargie à la réunion des deux bronches, doit servir de caisse de résonance.
3 min
Blatte de Madagascar (gromphadorhina portentosa)
Blatte de Madagascar (gromphadorhina portentosa)
La blatte de Madagascar, aussi appelée blatte souffleuse, chante. C’est spécifique aux espèces malgaches car dans le reste du monde, les blattes sont majoritairement silencieuses. C’est par ailleurs quasiment le seul insecte à produire du son en soufflant.
4 min

À propos du podcast

© Radio France
© Radio France

du lundi au vendredi à 8h55 sur France Culture

Une série de 40 chroniques en partenariat avec la sonothèque du Museum National d’Histoire Naturelle.

Pas si bêtes
Pas si bêtes
- Christelle Enault

Dans la nature, la présence animale se fait davantage entendre que voir. Cette chronique se propose d’emmener l’auditeur dans une balade sonore. Une immersion dans la nature grâce à des ambiances de forêts, de lagunes, d’océans, de montagnes captées dans le monde entier où tout à coup, l’oreille de l’auditeur est attirée par le chant ou le cri d’un animal. Tiens, qu’entend-on ? Quelle est cette bête? Pourquoi produit-elle ce son et dans quel but ?

S’appuyant sur les sons émis par l’animal, Céline du Chéné nous raconte la présence de la bête ainsi que ses intentions, à travers descriptions, anecdotes, détails scientifiques et une certaine forme de poésie. Soit 40 portraits d’animaux présents dans le ciel, la mer ou sur terre.

Céline du Chéné est productrice et chroniqueuse à France Culture. Elle aime explorer le visage sensible du monde à travers différentes formes sonores, le reportage, l’entretien, le documentaire ou des paysages sonores et musicaux qu’elle crée pour des artistes. Depuis plus de cinq ans, passionnée par le domaine de l’intime, elle ouvre tous les samedis soirs à l’antenne de France Culture, une page de son “Encyclopédie pratique des mauvais genres”, chronique consacrée à l’érotisme et à l’étrange dans l’émission Mauvais Genres. Elle y propose des portraits de personnes à l’univers décalé, surprenant. Elle est l’auteure d’un ouvrage sur le mythe de Dracula, de l’empaleur Vlad Tepes à Bram Stoker, père britannique du célèbre vampire : “Dracula, prince des ténèbres” aux éditions Larousse (2009).

Si aujourd’hui, elle tend son micro aux animaux, c’est pour donner à entendre des sons peu connus. Des chants riches en enseignement sur le comportement animal et porteurs d’une véritable beauté sonore.

Sur Soundcloud : https://soundcloud.com/lineduhn

Conférence au musée du Quai Branly sur l'intimité sexuelle vue d'ailleurs, par Céline du Chéné

Recherche iconographique par Frédéric Guilbert (Sonothèque du Muséum National d'Histoire Naturel)

Dessin par Christelle Enault

Christelle Enault est dessinatrice et illustratrice, mais aussi tout à son aise, dans des installations de papiers, des tissages ou des livres objets. Elle y apparaît dans sa splendeur animale et organique. Un monde étrange où la poésie brute et la luxuriance règnent en maîtres.  http://www.flickr.com/photos/christelleenault http://christelleenault-illustration.tumblr.com

En partenariat avec Le Parisien Magazine

L'équipe