Un fauteuil roulant dans la forêt...
Un fauteuil roulant dans la forêt... - CC0 Public Domain
Un fauteuil roulant dans la forêt... - CC0 Public Domain
Un fauteuil roulant dans la forêt... - CC0 Public Domain
Publicité

Le nouveau roman trouble d’Elsa Marpeau, thriller psychologique, met en scène Sarah, qui, à la suite d’un grave accident, devient tétraplégique. Elle tente de se reconstruire dans un centre isolé au cœur des montagnes quand des doutes l'assaillent : des malades disparaissent mystérieusement...

Avec

Jeudi polar dans Paso Doble, avec :

Elsa Marpeau, écrivaine, pour Les corps brisés, aux éditions Gallimard série noire.

L’endroit isolé où évolue Sarah est un hommage à « La Montagne magique » de Thomas Mann, suspendu spatialement et temporellement, entre la vie et la mort, et qu’elle compare à une vieille casse de voitures. Elle devra se réinventer entièrement dans son corps immobile.

Publicité

Résumé de l'éditeur

Sarah est une coureuse de rallye reconnue dans un milieu hautement macho. Un jour, lors d'une «spéciale», elle sort de route. Son coéquipier meurt sur le coup et elle se retrouve plongée dans le coma, avant de se réveiller paralysée des deux jambes. Elle intègre un centre hospitalier perdu en haute montagne, où rayonne un médecin que tout le monde surnomme le «docteur Lune».
Brisée physiquement et psychologiquement, Sarah développe une dépression paranoïaque, qui atteint son paroxysme quand la patiente qui partage sa chambre disparaît. Pour le personnel, il ne s'agit que d'une fugue, mais Sarah est convaincue qu'il n'en est rien...
Inspiré d'un fait divers réel, Les corps brisés est un thriller glaçant avec son lot d'angoisses et de rebondissements, qui se termine sur un huis clos étouffant. L'auteure y dresse un sombre constat sur la place des handicapés dans notre société moderne qui donne la priorité à l'efficacité et à la performance.

Mon livre est un thriller mais toute une dimension porte sur le handicap, une volonté de réhabilitation des corps différents.

Un centre de soins réservé aux personnes souffrant de troubles psychiatriques en région parisienne
Un centre de soins réservé aux personnes souffrant de troubles psychiatriques en région parisienne
© AFP - CHRISTOPHE SIMON

Le livre part d’un fait divers très traumatisant et oublié qui a eu lieu dans l’Yonne dans les années 80, j’ai essayé de le traiter puis de m’en détacher, il était tellement écrasant par son abomination. Un couple a séquestré des femmes déficientes mentales à peine majeures et les a soumises à de la torture à vendre. Le déclencheur du désir d’écrire le livre a été de voir le tableau de torture accroché au mur chez ces gens, retrouvé tel quel par les gendarmes : brûlures de clopes : 20 francs…

Tout est parti de cette idée qu’il n’y a pas que la monstruosité là-dedans mais un échange marchand, le moment où le corps devient un bien qu’on peut vendre, acheter…