La vallée d'Aspe dans les Pyrénées, au coeur du roman de Pierre Adrian
La vallée d'Aspe dans les Pyrénées, au coeur du roman de Pierre Adrian
La vallée d'Aspe dans les Pyrénées, au coeur du roman de Pierre Adrian ©AFP - YVON BOELLE
La vallée d'Aspe dans les Pyrénées, au coeur du roman de Pierre Adrian ©AFP - YVON BOELLE
La vallée d'Aspe dans les Pyrénées, au coeur du roman de Pierre Adrian ©AFP - YVON BOELLE
Publicité
Résumé

Le nouveau récit de Pierre Adrian s'attache à raconter la vie et l'itinéraire d'un prêtre de la vallée d'Aspe dans les Pyrénées qui s'occupe des paroisses et des habitants depuis 50 ans mais qui est aussi un médecin des âmes qui accueille les blessés de la vie par le fracas du monde.

avec :

Pierre Adrian (écrivain).

En savoir plus

Aujourd'hui, dans Paso Doble :

Pierre Adrian, écrivain, pour Des âmes simples aux éditions des Equateurs.

Le roman est la quête d’un jeune homme de 24 ans qui veut chercher un sens à sa vie, à la vie, et qui essaie de le trouver au fin fond d’une vallée auprès d’un homme qui, dans un lieu dur et austère, vit par sa foi et par la joie qu’il dégage, une vie tournée vers les autres.

Publicité

Résumé de l'éditeur

« Ce qui repousse les caméras m’attire. Ceux qui trébuchent, ceux qu’on ne voit pas. J’aime le fond de la classe. Le saccage et le sursaut, la poudrière, le foutoir, la beauté, les rêveurs : tout est au fond, chez les invisibles. Au fond des vallées. Cette leçon, je l’apprendrai aux côtés de frère Pierre. En citant saint Paul, il me dira que la véritable sagesse n’est pas celle du monde : "Si quelqu’un pense être sage à la manière d’ici-bas, qu’il devienne fou pour être sage." » Au cœur d’une vallée, aux confins de la France, un homme tient là seul par sa foi. Au plus près des vies minuscules – les bergers et les bêtes, les paumés et les vagabonds célestes –, il accueille les histoires murmurées, les hommes en perdition. Les croyants et ceux qui ne croient pas. Parce qu’« on ne peut plus faire comme si les gens avaient la foi. » Pour lui, cela importe peu. Jour et nuit, son portable sonne. Il accourt. D’une plume taillée à la serpe, Pierre Adrian nous offre un récit bouleversant, à l’écoute des ténèbres et de la désespérance d’une époque.

L'église de Lescun dans la vallée d'Aspe, Pyrénées
L'église de Lescun dans la vallée d'Aspe, Pyrénées
© AFP - BARRERE Jean-Marc / Hemis

Je me méfie du terme de « retour du religieux » parce que dans le religieux, il y a beaucoup de choses : est-ce qu’on parle du spirituel ? De la quête intérieure ? Du dogme ou du culturel ? Il y a tellement de bruit et de fracas qu’on se rend qu’on est très seuls, et c’est dans cette solitude-là qu’on sent le besoin de la quête intérieure, de la foi.

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Thomas Dutter
Réalisation
Vincent Abouchar
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration