Ana Karina pour Korrigan en 1958
Ana Karina pour Korrigan en 1958
Ana Karina pour Korrigan en 1958 - © Sabine Weiss
Ana Karina pour Korrigan en 1958 - © Sabine Weiss
Ana Karina pour Korrigan en 1958 - © Sabine Weiss
Publicité
Résumé

Nous recevons aujourd'hui la photographe Sabine Weiss à l'occasion de son exposition à Tours, jusqu'au 30 octobre, organisée par le Musée du Jeu de Paume. On plonge dans les photographies de Sabine Weiss...

avec :

Sabine Weiss (Photographe).

En savoir plus

Aujourd'hui, dans Paso Doble :

La photographe Sabine Weiss pour son exposition au Château de Tours, à Tours, jusqu'au 30 octobre, organisée par le Musée du Jeu de Paume.

Sabine Weiss est la dernière représentante de l’école humaniste française, qui rassemble des photographes comme Robert Doisneau, Willy Ronis, Édouard Boubat, Brassaï ou Izis.
Toujours en activité à plus de 90 ans, elle accepte, pour la première fois, d’ouvrir ses archives personnelles et de livrer un témoignage sur sa vie de photographe. L’exposition du Château de Tours présente quelques jalons de son long parcours. À travers près de 130 tirages, des films, mais aussi de nombreux documents d’époque, pour la plupart inédits, elle offre un aperçu des multiples facettes de cette artiste prolifique, pour laquelle la photographie constitue avant tout un métier passionnant.

Publicité

Site de Sabine Weiss

Autoportrait en compagnie de Tewfik Hakem, faisant référence, grâce à des miroirs déformants du Jardin d'Acclimatation, au cliché qu'elle avait fait en 1951 avec son mari.
Autoportrait en compagnie de Tewfik Hakem, faisant référence, grâce à des miroirs déformants du Jardin d'Acclimatation, au cliché qu'elle avait fait en 1951 avec son mari.
- © Sabine Weiss
Sabine et Hugh Weiss, Zurich, 1951
Sabine et Hugh Weiss, Zurich, 1951
- © Sabine Weiss
Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Anaïs Ysebaert
Collaboration