L'acteur Terence Stamp dans le rôle de Billy Budd, un film réalisé par Peter Ustinov en 1962 ©Getty - Getty Images
L'acteur Terence Stamp dans le rôle de Billy Budd, un film réalisé par Peter Ustinov en 1962 ©Getty - Getty Images
L'acteur Terence Stamp dans le rôle de Billy Budd, un film réalisé par Peter Ustinov en 1962 ©Getty - Getty Images
Publicité
Résumé

Qui est Billy Budd? Le beau marin, que l'on appelle parfois "Bébé Budd". Le héros de Melville engendre l'amour et la haine. Sa beauté est une malédiction.

avec :

Marc Amfreville (Professeur de littérature américaine du XIXe siècle à l'université Paris-Sorbonne).

En savoir plus

Dans ce roman de Melville inachevé et publié posthume en 1924, le jeune marin Billy Budd est injustement accusé d’avoir fomenté une exécution et il est condamné à mort. Dès son arrivée sur le bateau, il a été haï. Pourquoi ?

Pour parler de Billy Budd et de sa beauté funeste, Charles Dantzig reçoit Marc Amfreville, professeur de littérature américaine du XIXe siècle à l'université de Paris-Sorbonne, il a co-traduit Pierre or the Ambiguities, autre roman d'Herman Melville et est l'auteur du roman Ombres grecques, publié en mai 2022 chez Michel Houdiard.

Publicité

"La première appellation de Billy Budd dans le roman est "le beau marin", avant même son prénom de Billy, qui arrive plus tard dans le récit. Il est surnommé par les membres de l'équipage "Bébé Budd", ce qui est quand même assez érotique", souligne Charles Dantzig.
"L'arrivée de Billy sur le bateau suscite une haine spontanée, ajoute-t-il, précisant que Melville en donne d'emblée l'explication  : la raison première de cette haine est "la remarquable beauté de sa personne".

Marc Amfreville explique que " "Billy" en anglais est une forme d'adjectif que l'on place devant les noms d’animaux pour signifier qu'ils sont des mâles. Il y a donc quelque chose chez Billy Budd de très masculin, malgré le côté angélique de sa beauté. Le mot "bud" veut aussi dire "bouton de rose", ce qui désigne une certaine part de féminité". "Billy Budd séduit positivement l'équipage entier. L'inconscience de sa séduction révèle son innocence", selon le traducteur.
Marc Amfreville précise également que "le drame de ce roman se noue autour du moment où le capitaine de police, Claggart, accuse faussement Billy Budd d'avoir fomenté une mutinerie."

Charles Dantzig rappelle que "Billy bégaie, autre élément de son angélisme. Quand les anges tombent du ciel, ils sont empêtrés."

Quand il est ému, ajoute Marc Amfreville, "il perd littéralement la parole. En présence du capitaine et faussement accusé, il ne trouve pas les mots pour se défendre. Il frappe d'un coup de poing très violent le capitaine de police qui s'écroule et meurt."

Ce capitaine si attiré par Billy et qui en même temps organise sa chute, dit Charles Dantzig, est "un des premiers portraits d’homophobe, homophobe parce qu’il a honte de sa propre homosexualité refoulée; cas de Melville, mais ce refoulement a créé en lui un conflit qui a peut-être décuplé son génie."

L'acteur Terence Stamp dans le rôle de Billy Budd, un film de Peter Ustinov datant de 1962
L'acteur Terence Stamp dans le rôle de Billy Budd, un film de Peter Ustinov datant de 1962
© Getty - Getty

Auteur : Herman Melville, 1819-1891.

Œuvre : Billy Budd, marinBilly Budd, Sailor, roman inachevé, publié posthume en 1924. Edition définitive en 1962. Première traduction française en 1980, par Pierre Leyris.

Personnage : William Budd, dit Billy.

Adaptations : une pièce de théâtre, deux opéras, deux films et au moins deux chansons.

Bibliographie :

Herman Melville, Billy Budd, marin, Bibliothèque de la Pléiade

Marc Amfreville, Ombres grecques, Michel Houdiard.

Charles Dantzig, "Billy Budd" et "Melville", dans le Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale, Grasset

Claire Denis, Beau travail, DVD

Peter Ustinov, Billy Budd, DVD

Charles Dantzig et Personnages en personne sur Facebook : https://www.facebook.com/charles.dantzig

Instagram : cdantzig

Références

L'équipe

Charles Dantzig
Charles Dantzig
Charles Dantzig
Production
Merryl Moneghetti
Collaboration
Clotilde Pivin
Réalisation