Francis Hallé & Michel Péna
Francis Hallé & Michel Péna
Francis Hallé & Michel Péna ©Radio France - Martin Quenehen
Francis Hallé & Michel Péna ©Radio France - Martin Quenehen
Francis Hallé & Michel Péna ©Radio France - Martin Quenehen
Publicité
Résumé

Au programme ce soir "Forêts tropicales et jardins d'Orient" avec Francis Hallé, botaniste et biologiste, spécialiste des arbres et des forêts tropicales et Michel Peña, paysagiste à l'occasion de l'exposition "Jardins d'orient" jusqu'au 25 septembre à L'IMA

avec :

Michel Péna (Paysagiste), Francis Hallé (Botaniste et biologiste).

En savoir plus

<strong>ACTUALITES</strong>

<strong>> > > L I V R E</strong> : « <strong><em>Francis Hallé, 50 ans d’explorations et d’études botaniques en forêt tropicale</em></strong> » Ed. Muséo

(...) Cet ouvrage de Francis Hallé offre enfin à chacun la découverte de la diversité de son approche du dessin. Les botanistes connaissent les dessins schématiques très formels des modèles architecturaux, qui ont fait la gloire de Francis et de Roelof Oldeman depuis 1970. Dans ces dessins, on reconnaît la position des méristèmes, des feuilles, des fleurs, l'orientation des branches mais pour chacun des modèles, on ne peut reconnaître une espèce d'arbre ni même un quelconque arbre vivant. Et pourtant, chaque botaniste est capable, en observant un jeune arbre vivant, de déduire à quel modèle architectural il se rattache, tel que défini par ces dessins schématiques. C'est là la grande force de ces dessins qui restituent le vivant sous une forme intellectuellement interprétée. C'est utile, nécessaire, souvent beau mais implacablement froid. Mais dans cet ouvrage, nous retrouvons toute la sensibilité de Francis : les arbres ne sont plus des objets exprimant leur devoir génétique mais ils deviennent des objets animés sous lesquels on voudrait se protéger ou dans lesquels un singe sauterait de branche en branche.

Soudain, l'arbre dessiné devient un arbre vivant, avec tous ses accidents, ses branches cassées, ses réactions opportunistes face à la lumière. Là, dans ses dessins, Francis se libère d'une rigidité dogmatique pour garder sa rigueur scientifique tout en nous immergeant dans la poésie. On retrouve la forêt tropicale et ses arbres, telle qu'elle dut être du temps de l'Eden. Francis aime les arbres, la forêt et les habitants de cette forêt, hommes, oiseaux, insectes, grenouilles, singes... Cet ouvrage est un hymne à la plante. » - Patrick Blanc

Publicité
Francis Hallé, 50 ans d’explorations et d’études botaniques en forêt tropicale
Francis Hallé, 50 ans d’explorations et d’études botaniques en forêt tropicale
- Museo

<strong>> > > E X P O S I T I O N</strong> : "<strong><em>Jardins d’Orient, de l’Alhambra au Taj Mahal</em></strong> » du 19 avril au 25 septembre à L’Institut du Monde Arabe.

À l’intérieur du bâtiment de l’Institut du monde arabe, une exposition en cinq temps retracera l’histoire des jardins d’Orient depuis la plus haute Antiquité jusqu’aux innovations les plus contemporaines, de la péninsule Ibérique au sous-continent indien.

Pendant toute la durée de l’exposition, le parvis de l’IMA sera investi par un jardin éphémère exceptionnel. Confiée au paysagiste Michel Péna, cette interprétation contemporaine des jardins d’Orient se veut une invitation ludique et sensorielle à s’imprégner des multiples facettes d’un art millénaire. Le visiteur pourra lézarder et déambuler à sa guise dans ses allées de roses et d’orangers, de palmiers et de jasmins, avant que ses pas ne le mènent à la découverte d’une immense anamorphose végétale imaginée par François Abelanet.-Présentation de l'IMA-

Jardins d'Orient
Jardins d'Orient
- Institut du Monde Arabe

<strong>>>> L I V R E : "<em>Jouer du paysage et (a)ménager un peu la planète</em></strong>" de Michel Péña - Editions ante Prima

LE DISQUE DU JOUR

Références

L'équipe

Martin Quenehen
Production
Mathilde Serrell
Production
Thomas Beau
Réalisation
Zoé Sfez
Chronique
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Hélène Delye
Collaboration