Vincent Gille et Julie Bertucceli
Vincent Gille et Julie Bertucceli ©Radio France - Martin Quenehen
Vincent Gille et Julie Bertucceli ©Radio France - Martin Quenehen
Vincent Gille et Julie Bertucceli ©Radio France - Martin Quenehen
Publicité

Ce soir, Julie Bertuccelli, réalisatrice, pour son nouveau documentaire, "Dernières nouvelles du cosmos", en salles le 9 novembre, et Vincent Gille chargé d’études documentaires à la maison de Victor Hugo, il conçoit des expositions avec des détenus et des lycéens professionnels.

Avec

D O C U M E N T A I R E : « Dernières nouvelles du cosmos », de Julie Bertuccelli, en salles le 9 novembre

Résumé : A bientôt 30 ans, Hélène a toujours l’air d’une adolescente. Elle est l'auteure de textes puissants à l’humour corrosif. Elle fait partie, comme elle le dit elle-même, d’un «lot mal calibré, ne rentrant nulle part». Visionnaire, sa poésie télépathe nous parle de son monde et du nôtre. Elle accompagne un metteur en scène qui adapte son œuvre au théâtre, elle dialogue avec un mathématicien... Pourtant Hélène ne peut pas parler ni tenir un stylo, elle n’a jamais appris à lire ni à écrire. C’est à ses 20 ans que sa mère découvre qu'elle peut communiquer en agençant des lettres plastifiées sur une feuille de papier. Un des nombreux mystères de celle qui se surnomme Babouillec…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

" quand un poème inspire les lycéens - du 17 novembre au 30 avril à la Maison Victor Hugo à Paris

La maison de Victor Hugo rend hommage au poète et à la poésie en consacrant une exposition à un poème de Victor Hugo : La Pente de la rêverie. Le poème décrit précisément l’expérience d’un rêveur qui, à sa fenêtre, en plein Paris, se laisse entraîner par sa rêverie en des contrées lointaines, reculées, gigantesques et se trouve emporté par ses visions jusqu’au « profond de l’abîme ». Extrait des Feuilles d’automne, ce poème est considéré comme le premier grand poème « visionnaire » de Victor Hugo et annonce les grands textes de l’exil (Contemplations, Légendes des Siècles, Dieu, La Fin de Satan…)... -Extrait de la présentation de la Maison Victor Hugo-

Publicité
La pente de la rêverie
La pente de la rêverie
- Affiche Mélissa Pelazza

P O E S I E : "Algorithme éponyme et autre textes" de BABOUILLEC - Ed. Rivages

« Je suis née un jour de neige, d'une mère qui se marre tout le temps. Je me suis dit « ça caille, mais ça a l'air cool la vie! » Et j'ai enchaîné les galères. » Babouillec

Voici comment se présente Hélène Nicolas, jeune femme de trente ans, autiste diagnostiquée très déficitaire. Jamais scolarisée, elle n'a - selon ses propres mots – « pas appris à lire, à écrire, à parler ». Elle n'a pas accès à la parole; son habilité motrice est insuffisante pour écrire. elle réussit pourtant, après vingt ans de silence, à écrire à l'aide de lettres en carton disposés sur une page blanche, des œuvres d'une grande force poétique. Elle se donne comme nom : Babouillec. Algorithme éponyme et autres textes recueillent ses principaux ouvrages, dont deux font l'objet de multiples représentations théâtrales, notamment au festival d'Avignon, et bientôt au théâtre de la Ville (février 2017). Dernières nouvelles du cosmos, un film documentaire de Julie Bertuccelli, est entièrement consacré au travail de création du langage poétique de Babouillec et sortira en salles le 9 novembre.

Algorithme éponyme / Babouillec
Algorithme éponyme / Babouillec
- Rivages

D I S Q U E D U J O U R : Véronique Vincent et Aksak Maboul

Titre : Je pleure tout le temps Album: 16 Visions Of Ex-Futur

L'équipe