Sara Forestier & Salim Bachi ©Radio France - Martin Quenehen
Sara Forestier & Salim Bachi ©Radio France - Martin Quenehen
Sara Forestier & Salim Bachi ©Radio France - Martin Quenehen
Publicité
Résumé

Ce soir, Ping Pong reçoit Sara Forestier, pour son rôle dans le nouveau film d'Hélène Angel"Primaire", en salles le 4 janvier, et, à ses côtés, l'écrivain Salim Bachi, pour son nouvel ouvrage, "Dieu, Allah, moi et les autres", aux éditions Gallimard

avec :

Salim Bachi (écrivain), Sara Forestier (Actrice et réalisatrice).

En savoir plus

C I N E M A : "Primaire", d'Hélène Angel, avec Sara Forestier, Vincent Elbaz...en salles le 4 janvier

Synopsis : Florence est une professeure des écoles dévouée à ses élèves. Quand elle rencontre le petit Sacha, un enfant en difficulté, elle va tout faire pour le sauver, quitte à délaisser sa vie de mère, de femme et même remettre en cause sa vocation. Florence va réaliser peu à peu qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L I T T E R A T U R E : "Dieu, Allah, moi et les autres", de Salim Bachi - Editions Gallimard

«Comme tous les gamins d’Algérie, je vivais dans la crainte de ne pas être assez bon pour échapper au châtiment du Grand Méchant Allah. À l’école non plus, je n’échappais pas à la question. En classe, nous apprenions l’arabe en récitant le Coran. Pour lire le Coran, il fallait connaître l’arabe et pour connaître l’arabe, le Coran… un cercle arabo-islamo-vicieux. Je n’y entendais bientôt plus rien, ni à l’arabe ni au Coran… alors je recevais des coups de règle sur les doigts parce que je m’étais trompé pendant ma récitation de la sourate qui nous promettait l’enfer, elles nous le promettaient toutes. Je ne sais combien de fois reviennent les mots Djahanem et châtiment dans le Coran, mais c’est impressionnant. Tout le Livre tourne autour de ces deux mots : enfer et damnation.»

Publicité

Ainsi débute le récit d'une libération, celle de l’auteur. Celui-ci finira par rejeter la religion de ses ancêtres, l’islam, se détachera de la nation où il est né et refusera tous les endoctrinements pour trouver refuge dans les livres et la littérature. - présentation Gallimard -

Dieu, Allah, moi et les autres // Salim Bachi
Dieu, Allah, moi et les autres // Salim Bachi
- Ed.Gallimard
Références

L'équipe

Martin Quenehen
Production
Mathilde Serrell
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Seham Boutata
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration