France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

L’Europe, les Etats-Unis, la Chine, l’Afrique subsaharienne, le monde arabe, la Russie, voire le Japon et la Corée, parler des nouvelles technologies amène nécessairement à faire le tour du monde. Mais dans ce tour du monde, il y a un pays dont on parle moins. Un « sous-continent », pour reprendre la terminologie usuelle, un pays comptant 1,2 milliards de personnes, de nombreux ingénieurs qui peuplent la Silicon Valley depuis des décennies, un pays où il se passe forcément des choses : L’Inde. Où en est l’Inde avec les technologies ? Que fait-on d’Internet en Inde ? Une question que nous allons enfin pouvoir poser à notre invité aujourd’hui.

L'invité Nicolas Miailhe
Résidant depuis huit ans en Inde. Co-fondateur de Sisyphos, un groupe de réflexion sur l’impact et de le développement possible des questions technologiques en France et en Inde.

Publicité

** Lecture de la semaine** [

logo InternetActu.net
logo InternetActu.net
© Radio France

](http://www.internetactu.net/author/xavierdelaporte/)

Pas de numérique en héritage
La lecture de la semaine, une fois n’est pas coutume, provient de la presse espagnole. Il s’agit d’un article du quotidien El Pais , paru le 10 septembre sous la plume de Daniel Verdu, il s’intitule « Votre bibliothèque numérique mourra avec vous ». « Une vie passée à explorer les bacs des magasins de vieux vinyles et à les classer obsessionnellement sur une étagère finit par créer un patrimoine considérable. Mais aujourd’hui c’est un peu différent. Le collectionneur obsessionnel, comme tout amateur de musique, achète œuvres rares, nouveautés et compilations dans des magasins numériques, en un clic. [...] Suite.

** Le son** ****"Gangnam Style", PSY* **
Chanson coréenne. Gangnam (« au sud du fleuve ») c’est un arrondissement high tech et bobo de Séoul. Le clip est sorti mi juillet, deux semaines plus tard il avait 8 millions de vues, et la dernière fois que j’ai regardé il en était à 228 millions. PSY y effectue une danse les deux mains en avant comme s’il tenait la bride d’un cheval, danse qui a contribué à la viralité de ce morceau de culture populaire coréenne, ce qui continue d’ailleurs à étonner William Gibson, le célèbre écrivain du cyberespace, qui était récemment interrogé par le magazine Wired . Pendant ce temps, la bataille fait rage au bureau de la propriété intellectuelle coréenne : YG, le label de PSY est aux prises avec un restaurant, un développeur, une entreprise de bureautique et une boîte d’accessoires de golf et d’escalade pour déposer la marque « Gangnam Style ».

** Le bureau** **Innocence of Muslims au crible de la toile **
**Avec Xavier Martinet du Rendez-vous . **

D'où cette vidéo provocatrice est-elle partie ? Qui l'a traduite ? Comment s'est-elle propagée ? Liberté d'expression, censure, et guerre - sanglante - des images : histoire d'une manipulation médiatique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

** Retrouver Place de la Toile - #pdlt sur twitter ** **[

](http://twitter.com/xporte "Place de la toile sur twitter") [

twitter
twitter

](https://twitter.com/#%21/thibnton)** **[

facebook
facebook

](http://www.facebook.com/pages/Place-De-La-Toile/154486234601301 "Place de la toile sur Facebook")**

Références

L'équipe

Thibault Henneton
Collaboration
Olivier Guérin
Réalisation