Des personnes passent devant le magasin Tati du boulevard Barbès, le 29 août 2003 à Paris. ©AFP - MEHDI FEDOUACH
Des personnes passent devant le magasin Tati du boulevard Barbès, le 29 août 2003 à Paris. ©AFP - MEHDI FEDOUACH
Des personnes passent devant le magasin Tati du boulevard Barbès, le 29 août 2003 à Paris. ©AFP - MEHDI FEDOUACH
Publicité
Résumé

Arpentage et décryptage de Barbès, ce célèbre quartier de Paris 18e, avec l'anthropologue Emmanuelle Lallement. Tati, magasin emblématique de ce quartier, attirait, selon Le Figaro, trente-cinq millions de visiteurs en 1987, contribuant ainsi à faire de Barbès une ville-monde à lui tout seul.

avec :

Emmanuelle Lallement (Anthropologue et professeure à l'université Paris 8).

En savoir plus

Arpentage et décryptage avec l'anthropologue Emmanuelle Lallement d’un quartier de Paris qui est une ville-monde à lui tout seul. Entre les quartiers de Montmartre, Pigalle et de la Goutte d'Or, le quartier de Barbès dans le 18e arrondissement de Paris, se caractérise par une forte densité commerciale et un mélange remarquable d'individus et d’origines

Des magasins Tati au marché Dejean, des bazars et autres solderies du boulevard Barbès et Rochechouart au marché aux tissus du quartier Saint-Pierre, toutes ces formes commerciales constituent une situation marchande tout à fait particulière dans cette ville globale qu’est Paris. C’est pourquoi, à l’issue d’une longue enquête de terrain, l’anthropologue Emmanuelle Lallement dit du quartier de Barbès qu’il est une ville-monde.

Publicité