Heart shaped cloud over tropical waters
Heart shaped cloud over tropical waters ©Getty -  Tom Merton
Heart shaped cloud over tropical waters ©Getty - Tom Merton
Heart shaped cloud over tropical waters ©Getty - Tom Merton
Publicité

Magie de la radio ! Un court poème pour s'évader, souffler, respirer... Un sociétaire de la Comédie-Française vous lit la prose d'un grand auteur, qu'il soit classique ou peu connu. Aujourd'hui, Serge Bagdassarian lit Île déserte de Boris Vian.

« Île déserte »

Poème de Boris Vian

Publicité

Lecture par Serge Bagdassarian

  1. Les enfants de maintenant
  2. Quand ils on cainze à vaint ans
  3. Ils sont tristes et silencieux
  4. Ils ont peur des vieux vicieux
  5. Ils s'ennuient dans les cafés
  6. Et rein ne leur fait d'effet
  7. Et quand on leur parle bas
  8. D'abord ils ont encore peur
  9. Et puis peu à peu ils s'ouvrent
  10. Et ils osent vous répondre
  11. Et les garçons ils vous disent
  12. Il n'y a pas de travail
  13. On ne peut pas accepter
  14. De travailler que pour manger
  15. Et puis il y aura la guerre
  16. Et on a mal de devoir attendre
  17. Les arbres sont verts avec des yeux tendres
  18. Le soleil est là, et dans cinquante ans
  19. On aura la peau si épaisse
  20. Qu'il ne la traversera plus
  21. Et à quoi bon, à quoi bon
  22. On sera vieux ou bien perclus
  23. Et on n'en profitera plus
  24. Et les filles
  25. Elles n'aiment pas les hommes
  26. Un homme ça peut blesser
  27. Ça peut acheter, salir, ça peut faire un enfant
  28. Il faut travailler, on est si jolies
  29. On va s'abîmer
  30. Les filles laides n'ont pas de problème
  31. Ou tout du moins le problème est résolu
  32. D'autres pensent : les gens qui passent
  33. Ils attendent leur autobus
  34. Comment voulez-vous vivre avec
  35. Des gens qui s'intéressent à l'autobus
  36. Ça ne tient pas debout
  37. Alors, les frères ? On s'en va
  38. Vivre sur une île déserte ?
  39. Il n'y a pas d'île déserte
  40. Mais on peut toujours y croire
  41. Sans engagement de votre engagement
  42. On va en fabriquer une
  43. Ça, alors, ça simplifie tout
  44. Mais l'île déserte prend l'eau
  45. Car depuis qu'on n'en fait plus
  46. Comme pour les très vieux violons
  47. Le secret s'en est perdu.

Références:

in « Poèmes divers », extrait de Oeuvres complètes , tome cinq, Fayard 1999

Poèmes choisis par Céline Geoffroy

Prise de son : Marie Lepeintre

Réalisation : Véronique Lamendour

L'équipe