Vast bird-shaped murmuration flock of starlings (Gretna, Scotland)
Vast bird-shaped murmuration flock of starlings (Gretna, Scotland)
Vast bird-shaped murmuration flock of starlings (Gretna, Scotland) - Fiona Elizabeth Exon
Vast bird-shaped murmuration flock of starlings (Gretna, Scotland) - Fiona Elizabeth Exon
Vast bird-shaped murmuration flock of starlings (Gretna, Scotland) - Fiona Elizabeth Exon
Publicité
Résumé

Les poètes ont toujours couru après les oiseaux. Et maintenant que les oiseaux nous disent qu’ils se taisent ? On tend l’oreille avec Marielle Macé, pour une nouvelle écologie du poème.

avec :

Marielle Macé (Directrice adjointe du CRAL (Centre de recherches sur les arts et le langage CNRS-EHESS), spécialiste de littérature française moderne).

En savoir plus

L’oiseau est au cœur des mythologies, des religions, des littératures, des arts et des folklores du monde entier et il en a toujours été ainsi. L’oiseau nous fascine et nous émerveille, par sa capacité à voler, à faire vivre l’espace du ciel et de la terre, à le faire chanter à nos oreilles. Il donne une voix et une image à ce qui nous dépasse et nous semble pourtant si proche. Il est la promesse du dehors. Les signes qu’il nous adresse sont parfois bénéfiques, parfois funestes. Or comment interpréter le fait qu’en quinze ans, près d’un tiers des oiseaux ont disparu de nos milieux ? Pourquoi acceptons-nous l'extinction progressive et sans doute inéluctable de l’un des plus beaux symboles de notre attachement à la nature ? Dans Une pluie d’oiseaux (Editions José Corti, 2022), Marielle Macé se demande ce que c’est que « se suspendre à ce qui tombe, à la manière dont cela fait tenir autrement au monde. » Plus généralement, une question se pose au poète : comment évoquer la nature par temps d’extinction ?

Avec Marielle Macé (ancienne élève de l’ENS et docteure en littérature française), directrice de recherches au CNRS, qui enseigne la littérature à l’EHESS. Elle travaille notamment sur les solidarités entre la poésie et une anthropologie élargie aux choses, aux environnements, aux communs, aux plantes et aux animaux.

Publicité

Une émission en partenariat avec La Croix L’Hebdo

Retrouvez la rubrique « un poème pour la route » de Stéphane Bataillon chaque vendredi dans La Croix L’Hebdo et sur https://poesie.blogs.la-croix.com/

Références

L'équipe

Manou Farine
Production
Thierry Beauchamp
Collaboration
François Caunac
Réalisation