Nizar Qabbani, 1935 : le beau sourire d'un grand poète syrien
Nizar Qabbani, 1935 : le beau sourire d'un grand poète syrien - Inconnu
Nizar Qabbani, 1935 : le beau sourire d'un grand poète syrien - Inconnu
Nizar Qabbani, 1935 : le beau sourire d'un grand poète syrien - Inconnu
Publicité

Que peuvent les voix des poètes syriens aujourd'hui ? Pour y répondre, deux poètes, deux histoires syriennes. Celle que Saleh Diab ranime, le temps d'une anthologie poétique. Celle d'Omar Youssef Souleimane qui signe un premier récit en français, traversé de poèmes en langue arabe.

Avec

Que peuvent les voix des poètes syriens aujourd'hui ?
Pour y répondre, deux poètes, deux histoires syriennes. Celle que Saleh Diab ranime, le temps d'une anthologie poétique. Celle d'Omar Youssef Souleimane qui signe un premier récit en français, traversé de poèmes en langue arabe.  
Le premier, poète et journaliste est né à Alep, a vécu à Beyrouth avant de s'installer en France en 2000 et de préciser sa voix du côté de l’étude de la poésie arabe contemporaine, en particulier celle écrite par les femmes.  Il publie aujourd’hui au Castor Astral une somme, une anthologie titrée Poésie syrienne contemporaine, qui revient sur les différents courants qui ont agité le mouvement moderniste. Un panorama aux contours souples, qui dit la persistance de la forme classique, mais aussi les ruptures, la poésie libre et le poème en prose. Panorama souple tant la question de la poésie syrienne échappe aux seuls contours géographiques et s'en tient à la langue pour en décrire le plus juste visage.  Quant à Omar Youssef Souleimane, 30 ans tout juste, né au nord de Damas, poète, journaliste, il fut de ceux qui en 2011 ont coordonné les premières manifestations pacifiques contre le régime de Bachar El Assad. Contraint à s'enfuir, il trouve asile en France en 2012, y publie notamment le recueil de poèmes "Loin de Damas" aux Editions Le Temps des cerises, et signe aujourd’hui Le Petit Terroriste aux éditions Flammarion, un premier récit écrit dans la langue de l’exil,qui revient sur ses derniers mois en Syrie, son arrivée en France et surtout ses années d’adolescence passés en Arabie Saoudite. Années de formation, de violence et de doute qui le mèneront de la tentation djihadiste à l’apostasie.

Nos invités :

Publicité

Saleh Diab, poète, critique littéraire, traducteur, auteur de Poésie syrienne contemporaine (-Castor Astral, 2018).

Omar Youssef Souleimane, poète et journaliste, a récemment publié le Petit terroriste chez Flammarion. 

L'équipe