François Mitterrand et Fidel Castro à La Havane, Cuba, en décembre 1974 ©AFP - AFP
François Mitterrand et Fidel Castro à La Havane, Cuba, en décembre 1974 ©AFP - AFP
François Mitterrand et Fidel Castro à La Havane, Cuba, en décembre 1974 ©AFP - AFP
Publicité
Résumé

Le soutien de Jean-Luc Mélenchon au président Vénézuélien Nicolas Maduro rappelle l'importance de l'Amérique latine dans l'imaginaire de la gauche française. Un tropisme latino du camp progressiste de notre pays qui s’est construit du Chili d’Allende au Brésil de Lula. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ?

avec :

Olivier Compagnon (Historien, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Sorbonne-Nouvelle et directeur du Centre de recherche et de documentation des Amériques (CNRS/Paris 3)).

En savoir plus

L’Amérique latine : un continent soumis à un mouvement de balancier politique, qui le fait désormais pencher clairement à droite. L’illustration la plus spectaculaire date d’octobre dernier, avec la nette victoire de Jair Bolsonaro au Brésil. Davantage qu’un tournant, la confirmation d’une tendance.

Comme le notait notre invité Olivier Compagnon dans un article pour Libération, c’est en 2015 que s’opère la bascule, avec l’élection de Mauricio Macri en Argentine. Le Chili, la Colombie, le Paraguay suivront peu après. A quelques exceptions-près (le Mexique d’Obrador, la Bolivie de Morales), l’Amérique latine apparaît bien aujourd’hui comme une terre brûlée pour la gauche continentale. Et par voie de conséquence pour la gauche française, habituée à y puiser, depuis la deuxième moitié du XXe siècle, une partie de son inspiration.

Publicité

Il faut dire qu’il y a eu de quoi faire. Révolution castriste à Cuba, expérience socialiste au Chili, alter-mondialisme au Brésil, révolution sandiniste au Nicaragua… Et bien sûr, chavisme au Venezuela.

La déception aura été à la hauteur des attentes. Beaucoup de ces expériences ont dérivé vers l’autoritarisme. Et la source latino-américaine, qui alimentait la gauche en innovations politiques, semble s’être tarie.

A lire :

La France doit s’engager pour une issue diplomatique au Venezuela, tribune signée par un collectif de personnalités de gauche dont Jean-Luc Mélenchon dans Le Monde - article payant

Le virage très à droite de l'Amérique latine, par Olivier Compagnon, tribune publiée dans Libération

Les intellectuels français et la révolution castriste : de l'amour à la haine, analyse publiée sur le site de France 24