L’ancienne ministre de la Santé Simone Veil entrera au Panthéon le dimanche 1er juillet 2018
L’ancienne ministre de la Santé Simone Veil entrera au Panthéon le dimanche 1er juillet 2018
L’ancienne ministre de la Santé Simone Veil entrera au Panthéon le dimanche 1er juillet 2018 ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT
L’ancienne ministre de la Santé Simone Veil entrera au Panthéon le dimanche 1er juillet 2018 ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT
L’ancienne ministre de la Santé Simone Veil entrera au Panthéon le dimanche 1er juillet 2018 ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT
Publicité
Résumé

Ce 1er juillet Simone Veil rejoindra Jean Moulin, Victor Schoelcher, Voltaire et Rousseau au Panthéon. Sur quels critères se fonde cet hommage de la République à ses grandes figures ? Un « grand homme » est-il l’égal d’un héros ? Quel est l’enjeu politique de ces questions mémorielles ?

avec :

Sébastien Ledoux (Chercheur en histoire contemporaine à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et enseignant à Sciences Po Paris, spécialiste des enjeux de mémoire).

En savoir plus

Du Mémorial de la Shoah jusqu’au Panthéon : c’est le trajet que va suivre ce dimanche le cercueil de Simone Veil et celui de son époux. L’ancienne ministre de la Santé deviendra la cinquième femme à intégrer ce qui fut d’abord une église, avant d’être transformé, sous la Révolution française, en lieu de culte républicain, en temple laïc.

Panthéoniser fait partie des prérogatives des chefs d’Etat. Lesquels en ont usé avec plus ou moins de ferveur : Mitterrand a sept reprises, Giscard d’Estaing jamais. Lorsqu’ils le font, il y a toujours une dimension politique, un message adressé à la population, une forme plus ou moins claire d’auto célébration.

Publicité

Mais le Panthéon n’est pas le seul lieu de commémoration : les Invalides, l’Arc de Triomphe, mais aussi les noms de rue, de bâtiments, les statues…participent de la constitution d’une mémoire visible, collective, et mouvante. Ceux qui sont célébrés pendant un temps ne résistent pas toujours à l’examen qu’en font les historiens.

39 min
Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation