Jean-Marc Ayrault ancien Premier ministre, préside la Fondation pour la mémoire de l'esclavage
Jean-Marc Ayrault ancien Premier ministre, préside la Fondation pour la mémoire de l'esclavage ©Maxppp - Ludovic Laude Besançon
Jean-Marc Ayrault ancien Premier ministre, préside la Fondation pour la mémoire de l'esclavage ©Maxppp - Ludovic Laude Besançon
Jean-Marc Ayrault ancien Premier ministre, préside la Fondation pour la mémoire de l'esclavage ©Maxppp - Ludovic Laude Besançon
Publicité

La quasi-concomitance des 20 ans de la loi Taubira et des 200 ans de la mort de Napoléon (qui rétablit l'esclavage en 1802) illustre la difficulté de notre pays à faire face à son passé. Comment traiter ces questions mémorielles sans aggraver les divisions nationales ?

Avec

Le hasard veut qu'à quelques jours d'intervalle, on commémore le bicentenaire de la mort de Napoléon et le 20ème anniversaire de la loi Taubira sur l'esclavage. 

Cette quasi concomitance de deux dates symboliques illustre bien les efforts mais aussi les difficultés de notre pays à faire face à son passé esclavagiste.

Publicité

Peut-on commémorer l'empereur qui signa en 1802 le rétablissement de cette pratique? Tiraillée entre ceux qui dénoncent un excès de repentance et ceux qui exigent réparation au nom de leur identité particulière, la France semble avoir de plus en plus de mal à affronter sereinement sa propre histoire et à défendre ses principes universalistes.  

Et ce qui vaut pour la période de l'esclavage est au moins aussi sensible s'agissant de la colonisation. 

Dans ces conditions, à quoi peut servir le Mois des mémoires que pilote Jean-Marc Ayrault ? A trop vouloir commémorer son passé, la France ne prend-elle pas le risque d'aggraver ses divisions ?

A lire :

Jean-Marc Ayrault : « La mémoire de l’esclavage et de la colonisation n’est pas une autoflagellation mais un processus sain et nécessaire », tribune publiée dans Le Monde

Xavier Bertrand : « L’heure n’est pas à la déconstruction de l’histoire mais à la reconstruction d’une cohésion nationale », tribune publiée dans Le Monde

Pour aller plus loin :

La programmation spéciale de France Culture à l'occasion du "mois des mémoires"

Le site de la Fondation pour la mémoire de l'esclavage

Le hors-série de la revue Parlement(s) consacré aux lois mémorielles en Europe est accessible sur le portail Cairn.

L'équipe