Jean-Michel Blanquer dans une école primaire à Saint-Denis de la Réunion
Jean-Michel Blanquer dans une école primaire à Saint-Denis de la Réunion
Jean-Michel Blanquer dans une école primaire à Saint-Denis de la Réunion ©AFP - Richard BOUHET
Jean-Michel Blanquer dans une école primaire à Saint-Denis de la Réunion ©AFP - Richard BOUHET
Jean-Michel Blanquer dans une école primaire à Saint-Denis de la Réunion ©AFP - Richard BOUHET
Publicité
Résumé

Les récents remous à la tête du ministère de l’Education nationale relèvent-ils de l’éternelle « guerre scolaire » en France ? En quoi les débats toujours très vifs et parfois caricaturaux entre « pédagogistes » et « républicains » contribuent-ils à politiser l’école et le champ de l’éducation ?

avec :

Christophe Prochasson (Historien et président de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)).

En savoir plus

Le 26 septembre dernier la démission fracassante de Michel Lussault de son poste de président du Conseil Supérieur des Programmes remettait en lumière les oppositions très politiques qui divisent le monde de l’enseignement. Selon lui trop peu aurait été fait ces dernières années pour la démocratisation de l’école. Pire : les orientations conservatrices du nouveau ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, marqueraient une tournure pédagogique trop radicale, vers des orientations pédagogiques trop conservatrices.

De fait le débat entre « républicains » et « pédagogistes » est très ancien et a trouvé son écho lors de chaque grande réforme éducative, en particulier depuis l’institution du collège unique au milieu des années 1970.

Publicité

Mais ces débats et cette éternelle « guerre scolaire » sont-ils encore d’actualité ? Sont-ils aussi schématiques que le compte-rendu qui en est parfois fait dans la presse ? Les clivages politiques traditionnels, « conservateurs » contre « progressistes » sont-ils pertinents pour comprendre les débats en cours dans le monde de l’éducation ?

Au fond, si ces discussions très vives autour des programmes ou des rythmes scolaires sont si polarisées, c’est que l’éducation est une question politique au sens premier du terme, un enjeu fondamental de la vie en commun.

Articles

Interviews

  • L'interview de Michel Lussault sur France Inter le 26 septembre
  • L'interview de Jean-Michel Blanquer sur France Inter le 28 septembre
Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation