Au siège du Parti socialiste, rue de Solférino ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Au siège du Parti socialiste, rue de Solférino ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Au siège du Parti socialiste, rue de Solférino ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Publicité
Résumé

Le Parti socialiste entame ce samedi 27 janvier la procédure qui mènera à l’élection de son futur Premier secrétaire, avant son congrès en avril prochain. Le parti peut-il rebondir, matériellement et politiquement après sa déroute électorale du printemps dernier ?

avec :

Frédéric Sawicki (Professeur de science politique à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne).

En savoir plus

" PS : place au jeûne " : un titre avec un double sens, pas très radiophonique !

Il s’agira évidemment d’évoquer le renouvellement, voire le rajeunissement, de la direction du parti : qui va devenir premier secrétaire à l’issue du vote du 29 mars et du congrès des 7 et 8 avril ?

Publicité

La clôture des candidatures est ce samedi : les prétendants doivent déposer leur texte d’orientation lors du conseil national. A l’heure où nous enregistrons, ils sont cinq à s’être déclarés : Stéphane Le Foll, Olivier Faure, Emmanuel Maurel, Luc Carvounas et Delphine Batho.

Mais le jeûne (avec un accent circonflexe cette fois), c’est aussi la privation de nourriture.

Le Parti socialiste ne compte plus que 30 députés à l’Assemblée nationale. Son candidat à la présidentielle n’a pas seulement été éliminé dès le premier tour : il est arrivé cinquième, avec un peu plus de 6 % des voix. D’ailleurs Benoît Hamon ne fait même plus partie du PS. 

La base militante s’est considérablement réduite. Il a fallu licencier des salariés, vendre le siège, pour faire face aux problèmes budgétaires : une cure d’austérité, dont on ne voit pas à ce jour comment elle pourrait se terminer autrement que par la disparition pure et simple de cette formation.

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation