Qui veut du rab de frites ?
Qui veut du rab de frites ?
Qui veut du rab de frites ? ©AFP - SYLVAIN THOMAS
Qui veut du rab de frites ? ©AFP - SYLVAIN THOMAS
Qui veut du rab de frites ? ©AFP - SYLVAIN THOMAS
Publicité
Résumé

Dépolitisées, les jeunes générations ? C'est ce que suggèrent les enquêtes d'opinion menées depuis des années. Pourtant si l'indifférence à la politique traditionnelle ou le choix de la radicalité existent bel et bien, ils masquent d'autres formes d'engagement tout aussi politiques.

avec :

Anne Muxel (sociologue et politologue, directrice de recherche au Cevipof, spécialiste du rapport des jeunes à la politique).

En savoir plus

La radicalité : c’est une des modalités -mais pas la seule- de l’engagement. C’est d’ailleurs ce qui ressort de l'enquête de notre invitée Anne Muxel : les comportements et les opinions radicales sont le fait de ‘petites minorités’. Ne pas être radical ne veut pas dire ne pas être engagé. L’engagement peut prendre bien d’autres formes : le fait de voter pour un candidat ou un parti, de se mobiliser contre une réforme : ce à quoi on assiste en ce moment dans les universités. Il peut passer par le militantisme politique ou associatif, ou encore la défense de causes ponctuelles.

Toutes ces formes sont présentes chez les jeunes. Mais le sont-elles de manière importante ? 50 ans après Mai 68, et alors que l’individualisme semble ne s’être jamais si bien porté, l’heure n’est-elle pas plutôt à la démobilisation ?

Publicité

Liens :

Sur France Culture :

49 min
Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation