Anouk Aimée en 1981. ©Getty - Mondadori Portfolio
Anouk Aimée en 1981. ©Getty - Mondadori Portfolio
Anouk Aimée en 1981. ©Getty - Mondadori Portfolio
Publicité
Résumé

Le Festival International du Film de La Rochelle rend hommage à l'actrice Anouk Aimée. Elle est l'invitée de Michel Ciment qui retrace sa carrière en présence de son ancien agent Dominique Besnehard.

avec :

Dominique Besnehard (Producteur, comédien, agent artistique), N.T. Binh (Journaliste, critique, enseignant de cinéma (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)), Anouk Aimée (actrice).

En savoir plus

Invitée de "Projection privée" à l'occasion du Festival International du Film de La Rochelle, l'actrice Anouk Aimée passe en revue sa filmographie. Elle explique notamment son passage à vide pendant sept ans alors que tout lui réussissait jusqu'à ce que Claude Lelouch revienne la chercher.

Sa rencontre avec Fellini a été essentielle pour elle, peut-être qu'elle n'aurait pas continuer à être actrice sans lui. "C'était trop sérieux pour moi, tout était grave en France", alors que chez Fellini c'était "la folie", "la liberté", "la joie".

Publicité

Elle raconte ses débuts au cinéma, tout à fait par hasard, à quatorze ans. Puis elle a fréquenté Jacques Prévert et son groupe d'amis artistes en Provence. C'est lui, qui lui a donné son pseudonyme Aimée, elle s'appelait juste Anouk à cette époque-là : "Vous avez 15 ans et Jacques Prévert vous donne un nom, vous n'allez pas le refuser !"

Elle compare le théâtre au cinéma, le public remplace la caméra pour elle notamment dans "Love letters". Elle admire le travail de Michel Piccoli qu'elle a eu comme partenaire dans Le saut dans le vide de Marco Bellocchio, "avec les acteurs il y a des rencontres".

 Festival International de Cinéma de La Rochelle
Festival International de Cinéma de La Rochelle
© Radio France
Jayne Mansfield 1967
Jayne Mansfield 1967
© Radio France

"Aux basses heures de la nuit, le 29 juin 1967 sur un tronçon de la route US 90 qui relie la ville de Biloxi à La Nouvelle-Orléans, une Buick Electra 225 bleu métallisé, modèle 66, se trouva engagée dans une collision mortelle."Dans cette Buick broyée se trouvait une femme, une Hollywood movie star de trente-quatre ans, danseuse nue à Las Vegas, célébrissime sex-symbol des années 50.Simon Liberati ressuscite Jayne Mansfield, l'actrice méconnue la plus photographiée au monde, fouille amoureusement dans les recoins les plus ténébreux de sa vie, retrace ses dernières heures en plein été hippie, lesquelles disent aussi le crépuscule de l'âge d'or hollywoodien. Au programme : perruques-pouf, LSD 25, satanisme, chihuahuas, amants cogneurs, vie désaxée, mort à la James Dean, cinq enfants orphelins et saut de l'ange dans l'underground.Une oraison funèbre et morbid chic dans la droite ligne de Truman Capote et Kenneth Anger.

Références

L'équipe

Michel Ciment le 9 juin 2019.
Michel Ciment le 9 juin 2019.
Michel Ciment
Production
Laetitia Coïa
Réalisation
Sylvia Favre
Collaboration