Manifestation contre le Shah, en janvier 1979, à Téhéran, en Iran
Manifestation contre le Shah, en janvier 1979, à Téhéran, en Iran
Manifestation contre le Shah, en janvier 1979, à Téhéran, en Iran ©AFP - AFP
Manifestation contre le Shah, en janvier 1979, à Téhéran, en Iran ©AFP - AFP
Manifestation contre le Shah, en janvier 1979, à Téhéran, en Iran ©AFP - AFP
Publicité
Résumé

Au cours de cette émission nous revenons sur un sujet désormais classique, c'est la relation entre la tradition religieuse islamique et la politique, tout particulièrement à travers l'histoire et à l'âge classique. Nous abordons ce sujet avec Makram Abbes, professeur en études arabes à l'ENS de Lyon

avec :

Makram Abbès (professeur à l’ENS de Lyon, membre du laboratoire Triangle, spécialiste de philosophie morale et politique en Islam).

En savoir plus

Le débat emporté sur le fait islamique présente une constance en ce qui concerne la collusion de la politique avec la religion dans la doctrine islamique. D’aucuns avancent l’incompatibilité irréductible entre l’islam et la laïcité car l’intrication de la religion et la politique est intrinsèque à l’islam. En outre, l’idéologie islamiste prétend que le Coran est la constitution de l’Etat moderne. Et pourtant, cette confusion n’a jamais été aussi établie. Bien au contraire, il y a eu davantage une tradition de Miroirs des princes à côté d’une production d’un droit élaboré par des juristes théologiens et une philosophie politique encore méconnue de nos jours. C’est pour pallier cette méconnaissance que Makram Abbes, professeur à l’école normale supérieure de Lyon, présente cette tradition de pensée politique islamique à l’âge classique.     

Après ce premier moment du discours orientaliste qui s'installe vers le 19ème siècle, il y a le discours idéologique de l'islamisme qui va prendre en quelque sorte le relais et qui va insister un peu sur cette dimension religieuse de la politique.

Publicité

Il va même transformer la pensée politique de l'islam classique en idéologie capable de concurrencer à leurs yeux les grandes idéologies de l'époque, à savoir le capitalisme et le communisme. Cela s'installe dans les années 40 50. C'est à partir de là qu'il y a une sorte d' imposition de problématiques en ce qui concerne le rapport entre politique et religion islam.  

Makram Abbes est professeur à l’école normale supérieure de Lyon, chercheur au laboratoire Triangle, spécialiste de philosophie morale et politique en islam. Auteur de Islam et politique à l'âge classique,  éditions PUF, 2009.

La pause musicale

" Tembur & Harp ", Cemil Qoçgiri & Tara Jaff , label Sony Classical.

Références

L'équipe

Ghaleb Bencheikh
Production
Daphné Abgrall
Collaboration
Franck Lilin
Réalisation