Portrait de la physicienne Faouzia Charfi
Portrait de la physicienne Faouzia Charfi
Portrait de la physicienne Faouzia Charfi - Archives privées Faouzia Charfi
Portrait de la physicienne Faouzia Charfi - Archives privées Faouzia Charfi
Portrait de la physicienne Faouzia Charfi - Archives privées Faouzia Charfi
Publicité
Résumé

Deuxième volet consacré à la réception des découvertes scientifiques et de leurs incidences dans la pensée théologique et philosophique islamique. Pourquoi le mouvement réformiste a échoué notamment avec le projet ambigu de l’islamisation de la connaissance et la notion de science utile.

avec :

Faouzia Charfi (Physicienne de l'université de Tunis).

En savoir plus

La vision coranique du monde est-elle conciliable avec les connaissances scientifiques actuelles ? Va-t-elle de pair avec les ressources inventives de la technoscience ? Ou bien sommes-nous dans deux registres épistémologiques orthogonaux ? Comment guérir de la pathologie du concordisme d’une part et dirimer les lectures littéralistes chez les fondamentalistes ? C’est ce que la physicienne Faouzia Charfi explique en appelant à en finir avec les compromis lorsqu’il s’agit de défendre la science moderne. Il y va de l’autonomisation du champ du savoir et de la connaissance par rapport à celui de la révélation et de la croyance.

Pour en parler

Faouzia Charfi, essayiste, professeure de physique à la Faculté des sciences de Tunis (FST), membre de l’Académie Tunisienne des Sciences, des Lettres et des Arts Beit al Hikma, membre du Comité de création puis du Comité Scientifique de la Cité des Sciences de Tunis, membre fondateur de la Société tunisienne de physique.

Publicité

Elle est l'auteure notamment de  « L’Islam et la science. En finir avec les compromis », Editions Odile Jacob, 2021;  « La science en pays d’Islam », Editions Bayard, 2020 ;  « Sacrées questions… Pour un islam d’aujourd’hui », Editions Odile Jacob, Paris, 2017 ; « La Science voilée », Editions Odile Jacob, Paris, 2013 ; « Electromagnétisme, Electrostatique et magnétostatique », Centre de Publication Universitaire, Tunis, 2009.

Extraits musicaux

So Easy So High, Malika Makouf Rasmussen, label New Music

Arabic Violin Bass Piano Trio - Suite In Four Movements, Yitzhak Yedid, label Between The Lines

Références

L'équipe

Ghaleb Bencheikh
Production
Daphné Abgrall
Collaboration
Franck Lilin
Réalisation