Education sportive et salafisme

Entrainement de foot amateur à Herblay en 2020
Entrainement de foot amateur à Herblay en 2020 ©AFP - FRANCK FIFE
Entrainement de foot amateur à Herblay en 2020 ©AFP - FRANCK FIFE
Entrainement de foot amateur à Herblay en 2020 ©AFP - FRANCK FIFE
Publicité

La foi dans le ballon peut-elle vaincre la radicalisation des esprits ? L'ancien joueur de foot professionnel Tayeb Belmihoub explique sa mission auprès notamment de cette jeunesse qui a tend besoin de repères, il utilise les paraboles du football pour expliquer les lois de la société civile.

Avec
  • Tayeb Belmihoub Ancien joueur professionnel de football, essayiste

Le milieu sportif, avec ses règles et sa discipline, est un précipité de vie dans sa quotidienneté. Des jeunes gens, garçons et filles, y trouvent repères, passions et valeurs structurantes. Mais il arrive aussi que ce milieu puisse être gangréné, comme dans le reste de la société, par les idées salafistes. Et la radicalisation se met alors à gagner ces jeunes sportifs. Répondre à cet état de fait est la responsabilité de l’éducateur Tayeb Belmihoub, ancien footballeur professionnel et homme de culture. Il explique sa mission auprès de cette jeunesse qui a tant besoin de repères. Tayeb Belmihoub résume ainsi : "Le football est peut être l'un des derniers refuges pour permettre aux êtres humains de reprendre contact avec le sacré, loin de toutes les maisons de prière où l'on enseigne plus la haine au nom de Dieu que l'amour au nom des autres. "

Portait de Tayeb Belmihoub
Portait de Tayeb Belmihoub
- Pauline Sulak

La pause musicale

L'équipe