Les derniers pas de l'homme moderne ?
Les derniers pas de l'homme moderne ?
Les derniers pas de l'homme moderne ? ©Getty - Bruce Rolff/Stocktrek Images
Les derniers pas de l'homme moderne ? ©Getty - Bruce Rolff/Stocktrek Images
Les derniers pas de l'homme moderne ? ©Getty - Bruce Rolff/Stocktrek Images
Publicité
Résumé

L'humanité vient d'entrer dans une nouvelle ère sous l'impulsion des technologies, avec l'émergence des hommes abondamment greffés (HAG). Il lui reste peu de temps pour initier son dernier changement. L'homme de foi Ramesh Caussy, riche de son parcours scientifique et industriel propose sa voix.

En savoir plus

L’humanité vit un moment de singularité en ce sens que l’usage de la technoscience la fait entrer dans une nouvelle ère dans laquelle l’homme n’est pas invité. Des mutations majeures se font au détriment de l’être humain. La volonté d’améliorer, coûte que coûte, la condition humaine par l’augmentation des capacités physiques et mentales et de ralentir le vieillissement voire d’abolir la mort pourrait induire des dangers réels mettant fin à l’aventure humaine. "On est en train de jouer à des apprentis sorciers où nous remplaçons le cycle de la vie dans laquelle la mort s'inscrit*",* souligne polytechnicien Ramesh Caussy. Les traditions religieuses et les grandes sagesses sont interrogées et elles ont à s’exprimer dans une vision éthique.

Pour en parler

Ramesh Caussy, est chercheur en robotique et en économie numérique, fondateur de l'Institut d'économie numérique. Fondateur de Partnering Robotics, il est également inventeur de produits technologiques, dont le robot Diya One, le "premier robot antipollution et bien-être" doté d'une IA neuro-inspirée. Il est l'auteur de Yuga. Les derniers pas de l'Homme moderne, publié aux éditions Baudelaire (2022).

Publicité

Pour aller plus loin

Des robots éthiques ? Conférence TED, avec Ramesh Caussy

L 'histoire de l'humanité, du premier Homo à celui d'aujourd'hui, créateur de l'IA et du transhumanisme. Emission LSD, France Culture.

La pause musicale

Malika Makouf Rasmussen - So Easy So High