Le Parti de la justice et du développement de formation islamiste, remporte le scrutin législatif de novembre 2011 au Maroc ©AFP - ABDELHAK SENNA
Le Parti de la justice et du développement de formation islamiste, remporte le scrutin législatif de novembre 2011 au Maroc ©AFP - ABDELHAK SENNA
Le Parti de la justice et du développement de formation islamiste, remporte le scrutin législatif de novembre 2011 au Maroc ©AFP - ABDELHAK SENNA
Publicité
Résumé

Dans cet entretien, le politologue Olivier Roy passera en revue les arguments qui militent en faveur de la thèse de l’échec de l’islamisme politique.

avec :

Olivier Roy (Politologue, professeur à l'Institut universitaire européen de Florence).

En savoir plus

L’islamisme politique comme idéologisation de la tradition religieuse islamique avec cette prétention d’ériger le Coran en constitution de l’Etat moderne, montre chaque jour ses limites et l’inconsistance de son ambition à gérer les affaires de la cité. Aussi, l’islamisme politique est-il est en voie de régression. "Le 'Printemps arabe' a marqué ce que j'avais annoncé depuis longtemps l'échec de l'islam politique, c'est à dire l'incapacité de l'islamisme comme idéologie politique, de fournir une alternative politique aux régimes autoritaires qui ont dominé et dominent encore le monde du Moyen-Orient" relève Olivier Roy.

Et, le reflux de ses effets tant au Maghreb qu’au Machrek est remarqué suite aux courants de sécularisation qui commencent à gagner les sociétés musulmanes. "Au Maghreb, on a cette transformation des partis islamistes en partis conservateurs de centre droit, politiciens. Au Machrek c'est un petit peu différent parce qu'il n'y a pas eu cette volonté des régimes en place d'intégrer dans le fond les islamistes au jeu politique" note Olivier Roy.

Publicité

Olivier Roy est politologue, spécialiste de l’islam, professeur à l'Institut universitaire européen à Florence (Italie).

Bibliographie sélective

La pause musicale

Références

L'équipe

Ghaleb Bencheikh
Ghaleb Bencheikh
Ghaleb Bencheikh
Production
Franck Lilin
Réalisation
Daphné Abgrall
Collaboration