Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848 refuse le drapeau rouge
Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848 refuse le drapeau rouge
Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848 refuse le drapeau rouge  - – Peinture de Félix Philippoteaux
Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848 refuse le drapeau rouge - – Peinture de Félix Philippoteaux
Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848 refuse le drapeau rouge - – Peinture de Félix Philippoteaux
Publicité
Résumé

Malgré des statistiques économiques plaçant haut la France au rang des pays du monde où règne le bien-être, le climat social s'y dégrade et rares sont les branches professionnelles qui ne sont pas en tension. Alain Finkielkraut s'interroge avec Denis Olivennes et Pierre Vermeren.

avec :

Pierre Vermeren (Professeur d’histoire contemporaine à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne, spécialiste du Maghreb), Denis Olivennes (Chef d'entreprise et essayiste).

En savoir plus

Comme le rappelle Denis Olivennes dans son dernier livre  "Le délicieux malheur français" , la France figure au rang des pays les mieux lotis de la planète : niveau de vie par habitant, limitation des inégalités entre les plus riches et les plus pauvres ,  croissance continue du pouvoir d'achat, y compris des plus modestes, faible nombre de ménages pauvres etc....... nous nous tenons sur les toutes premières marches du bien être . Nos dépenses sociales sont parmi les plus élevées ainsi que celles pour les équipements et activités publics : école, hôpital, police. Nous taxons les riches, imposons le capital, fiscalisons les entreprises.

Et pourtant, malgré ces bons chiffres, rien ne va plus. Les enfants gâtés se déchirent , la tension est palpable. Il y a plusieurs Frances en France et au grand étonnement du reste du monde, les manifestations, de plus en plus nombreuses sont aussi de plus en plus violentes; il est des lieux où le métier de professeur devient un sport de combat, les pompiers et les policiers sont à bout de souffle, et les anathèmes tendent à remplacer les échanges. 

Publicité

Bref le climat se dégrade. 

Alors que se passe t-il  ?

Références

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
François Caunac
Réalisation