Mme Theresa May quitte le Parlement le 12 mars 2019 ©Getty - Dan Kitwood
Mme Theresa May quitte le Parlement le 12 mars 2019 ©Getty - Dan Kitwood
Mme Theresa May quitte le Parlement le 12 mars 2019 ©Getty - Dan Kitwood
Publicité
Résumé

De quoi souffre donc notre démocratie : de la confiscation du pouvoir ou d'un pouvoir empêché ?

avec :

Nicolas Roussellier (professeur d'histoire politique à Sciences Po), Pierre-Henri Tavoillot (maître de conférences à Sorbonne Université, président du Collège de philosophie).

En savoir plus

Comme l'actualité le montre tous les jours, notre démocratie est très divisée. Et l'une des questions qui la divise le plus est précisément la question de la démocratie.  Certains, qu'ils portent ou non un gilet jaune, considèrent que sous la belle apparence du gouvernement du peuple par le peuple  et pour le peuple, une oligarchie nous dirige. Et pour en finir avec la toute puissance de cette élite arrogante ils réclament une vraie démocratisation de la vie politique. D'autres, dans le sillage notamment de Michel Rocard s'inquiètent de la situation faites à ceux qui sont aux affaires en nos temps d'immédiateté frénétique, de transparence obligée et de surveillance perpétuelle.

Comme l'a écrit Guy Carcassonne: " la discrétion devient suspecte, la pudeur maladive, l'opacité illégitime, le secret monstrueux. "

Publicité

" C_e n'est pas en contrôlant toujours davantage le gouvernement  qu'on résoudra la crise de la démocratie_" disent ces critiques du deuxième type" " c'est en lui rendant les moyens de gouverner". 

Références

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
François Caunac
Réalisation