La ville de Trappes vue du ciel
La ville de Trappes vue du ciel ©AFP - Colin Matthieu
La ville de Trappes vue du ciel ©AFP - Colin Matthieu
La ville de Trappes vue du ciel ©AFP - Colin Matthieu
Publicité

La banlieue racontée par deux journalistes qui ont enquêté : l'une à Trappes, l'autre dans une ville dont elle tait le nom.

Avec

"Quand on se risque à émettre un jugement, ou à exprimer une inquiétude au sujet des banlieues françaises sans jamais quitter Paris intramuros , sinon de temps en temps pour aller à la campagne ou pour des destinations lointaines, on encourt le reproche d'ignorance , on est même accusé de véhiculer des clichés voire pire encore, d'alimenter les plus vilains fantasmes. 

Pour ne pas tomber dans ce travers, j'ai invité aujourd'hui deux journalistes aguerries qui sont allées sur le terrain et qui parlent donc en connaissance de cause."

Publicité

Alain Finkielkraut. 

A Trappes, le personnage le plus populaire de la ville, c'est le pharmacien, un laïque absolu (...) Les rigoristes religieux sont très minoritaires, mais très visibles. (...) Dans cette ville communiste, très tôt, on s'est posé des questions sur quoi faire des immigrés (...) Djamel Debbouze ou Omar Sy par exemple ont bénéficié de dispositifs d'éducation populaire (...) A Trappes, aujourd'hui, une partie de la population réclame le retour de la mixité - à savoir des Blancs. 

Raphaëlle Bacqué, co-auteure de La Communauté, enquête sur la ville de Trappes. 

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
Production
Didier Lagarde
Réalisation
Anne-Catherine Lochard
Collaboration