Le Premier ministre hongrois Viktor Orban le 10 avril 2018 ©AFP - ATTILA KISBENEDEK
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban le 10 avril 2018 ©AFP - ATTILA KISBENEDEK
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban le 10 avril 2018 ©AFP - ATTILA KISBENEDEK
Publicité
Résumé

Quelles sont les raisons de la vague de nationalisme et de la dérive il-libérale de la Hongrie, de la Pologne, de la Slovaquie et quel regard portent ces sociétés sur l'Europe occidentale ?

avec :

Jacques Rupnik (Historien, politologue, directeur de recherche émérite au CERI/Sciences Po), Chantal Delsol (philosophe, romancière, éditorialiste, professeure émérite de philosophie politique et membre de l’Institut, Académie des Sciences morales et politiques).

En savoir plus

En 1989 le mur de Berlin est tombé et on a cru que les 2 Europes séparées par Yalta allaient se rejoindre autour d'une adhésion commune à l'économie de marché et à la démocratie.

Nous sommes en 2018 et malgré l'élargissement de l'Union Européenne, rien ne va plus. L'euphorie s'est dissipée. La question des migrants fracture à nouveau le vieux continent et la dérive il-libérale de la Hongrie, de la Pologne, de la Slovaquie suscite de très fortes inquiétudes dans les autres pays de l'Union. Que se passe-t-il ? Les nations d'Europe centrale sont-elles en proie à une vague de nationalisme  antidémocratique  et si oui, quelles sont les raisons d'un tel phénomène ?

Publicité

Et pour commencer demandons nous quel regard portent sur nous les sociétés dont l'évolution nous préoccupe tant ?  

Revue Commentaire 

La crise du libéralisme en Europe centrale J.Rupnik  N° 160

Le Débat - Revue Le Débat n°83 - GALLIMARD - Site Gallimard

www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Revue-Le-Debat/Le-Debat52

Milan Kundera, Un Occident kidnappé ou la tragédie de l'Europe centrale.

Rediffusion de l'émission du 21/04/2018

Références

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
Didier Lagarde
Réalisation