Quelles identités ?  ©Getty - Tara Moore
Quelles identités ? ©Getty - Tara Moore
Quelles identités ? ©Getty - Tara Moore
Publicité
Résumé

A l'occasion de la parution des livres "Soi-même comme un roi. Essai sur les dérives identitaires" d'Elisabeth Roudinesco et "La révolution racialiste" de Mathieu Bock-Coté, Répliques interroge les identités assignées et choisies.

avec :

Elisabeth Roudinesco (Historienne de la psychanalyse.), Mathieu Bock-Côté (Sociologue, essayiste.).

En savoir plus

En 1991, dans Le messager européen, la revue annuelle dont je m'occupais avec Danièle Sallenave, Béatrice Berlowitz, Vaclav Belohradsky, Elisabeth de Fontenay, Petr Kral et Robert Legros, nous avions consacré un dossier à ce qui nous apparaissait comme le déclin de l'Europe sur les campus européens. Danièle Sallenave familiarisait les lecteurs avec la notion toute nouvelle de D.W.E.M.S, Dead White European Males, les mâles blancs européens morts expurgés peu à peu du cursus par souci d'ouverture et de diversité. Judith Friedlander, qui occupait le poste de doyen de la faculté des sciences humaines de Hunter College à New York, aboutissait à cette conclusion mélancolique : "depuis quelques années, nous avons renoncé à nous battre pour le droit d'éduquer les pauvres selon les normes appliquées aux riches. A la place, passivement ou activement, nous acceptons une certaine vision du monde qui oppose la langue anglo-américaine courante et les chefs-d'œuvre occidentaux aux cultures des opprimés et des exploités". 

Trente ans ont passé et à en croire l'historienne de la psychanalyse Elisabeth Roudinesco et le sociologue et chroniqueur Mathieu Bock-Côté, le processus s'est amplifié, généralisé, radicalisé. Il y a beaucoup de différences entre le livre d'Elisabeth Roudinesco Soi-même comme un roi et celui de Mathieu Bock-Côté La révolution racialiste, différence d'approche, d'orientation, de sensibilité que nous aurons le temps de creuser tout au long de cette conversation. Mais les deux auteurs partent d'un même constat : le politiquement correct devenu Woke est aujourd'hui hégémonique de Columbia à Berkeley c'est-à-dire sur tous les campus du nouveau continent, et se propage dans l'ancien. En Europe aussi, une partie de la gauche intellectuelle a pris un tournant inattendu et même stupéfiant. Comment caractériseriez-vous ce tournant ?

Publicité

Pour aller plus loin

Mathieu Bock-Côté: "Trop blanc!", Le Figaro, 9 avril 2021.

Mathieu Bock-Côté : "Le racialisme est un totalitarisme,", Le Point 14/04/2021.

"Soi-même comme un roi", d’Elisabeth Roudinesco : l’âge des citadelles identitaires, Le Monde, 18 mars 2021.