.
.
.
.
.
Publicité
Résumé

Peut-on encore, en faisant le tri de sa pensée, être maurrassien aujourd'hui ?

avec :

Martin Motte (Historien, directeur d’études à l’École pratique des Hautes études, spécialiste des questions navales), Michel de Jaeghere (Journaliste et historien, directeur du Figaro Histoire).

En savoir plus

Françoise Nyssen, la Ministre de la Culture, a-t-elle eu raison ou tort de retirer la référence à Charles Maurras dans le livre des Commémorations de 2018 ? Je ne saurais le dire.

Jean-Noël Jeanneney et Pascal Ory ont rappelé à très juste titre que "commémorer n'est pas célébrer : on commémore la Saint Barthélémy , on ne la célèbre pas". D'un autre côté, comme le dit un autre historien Sébastien Ledoux "s_i les commémorations officielles  des pages sombres de notre histoire ont pu faire sens collectivement, c'est au nom de l'hommage  rendu aux victimes. "_ 

Publicité

Une chose est sûre en tous cas, si nous voulons comprendre quelque chose en tous cas au passé français, l’œuvre et l'action de Maurras ne doivent surtout pas tomber dans l'oubli.

Aussi faut-il saluer la parution dans la belle collection Bouquins de Robert Laffont d'une anthologie de ses textes fondamentaux présentés et établis par Martin Motte ainsi que la réimpression de l'âge d'or du Maurassisme de Jacques Paugam , un ancien de France Culture, préfacée par Michel de Jaeghere.

Reste cette question : comment lire Maurras aujourd'hui ? ou, pour être plus précis : peut-on être, encore maurrassien aujourd'hui, en faisant le tri  de sa pensée ?

Références

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
Didier Lagarde
Réalisation