France Culture
France Culture
Publicité
Résumé

Répliques du 21 mai 2016

avec :

Frédéric Gros (Philosophe, essayiste, professeur de pensée politique à Sciences-po Paris), Philippe Raynaud (Professeur émérite de science politique à l'université Panthéon-Assas, membre de l'Institut universitaire de France).

En savoir plus

Nietzsche diagnostiquait la mort de Dieu. Michel Foucault dans " Les mots et les choses" annonce la fin de son meurtrier.

'" L'homme, écrit-il, est une invention récente. Il est apparu sous l'effet d'un changement dans les dispositions fondamentales du savoir ...................

Publicité

............( et dans les derniers §)  Si ces dispositions venaient à disparaître comme elles sont apparues, si comme par quelque événement  dont nous pouvons tout au plus pressentir la possibilité mais dont nous ne connaissons encore ni la forme ni la promesse, elles basculaient  comme le fit au tournant du XVIII° siècle le sol de la pensée classique, alors on peut bien parier que l'homme s'effacerait comme à la limite de la mer un visage de sable..."

Ces lignes aussi magnifiques qu'énigmatiques, on peut les lire désormais dans les page bible de la Pléiade.

Revue Commentaire printemps 153 page 15 :      P. RAYNAUD Michel Foucault. Philosophie, histoire, politique et littérature                    http://www.commentaire.fr/revue/155/revue-153-printemps-2016.html

Références

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
Didier Lagarde
Réalisation