Publicité
Résumé

L'Allemagne édifiante et première de la classe est devenue une Allemagne empêtrée. Pourquoi et comment ? c'est à ces deux questions que les invités d'Alain Finkielkraut devront répondre.

avec :

Luc Rosenzweig (ancien journaliste de Libération et Arte, ancien rédacteur en chef du Monde, ancien correspondant du Monde en Allemagne (1987-91), Joachim Bitterlich (ancien conseiller du chancelier Helmut Kohl.).

En savoir plus

Avant les dernières élections au Bundestag, l'Allemagne était considérée , par les élites européennes, comme un modèle  de gestion et d'ouverture. Elle était deux fois exemplaire, elle avait tout bon : elle cumulait la vertu économique et la vertu morale, le refus du laxisme budgétaire et la willkommenskultur (*).

La rigueur cohabitait avec la générosité.

Publicité

Le résultat  des élections a brouillé cette belle image et l'inquiétude dans les hautes sphères succède à l'admiration. Le paysage politique allemand est bouleversé par l'entrée tonitruante de 90 députés nationalistes de l'Alternative pour l'Allemagne ( AFD) au Bundestag. 

Alors qu'Angela Merkel, à qui semblait promis un 4° mandat tranquille sinon triomphal, a tenté, sans succès, de former un gouvernement avec les libéraux et les écologistes, la question se pose aujourd'hui de savoir si elle sera en mesure de reconduire la grande coalition  des conservateurs et des sociaux démocrates.

Comment et pourquoi en sommes nous arrivés là ?

(*) Le concept de culture de l'accueil (en allemand : Willkommenskultur)  désigne tout d'abord une attitude positive des politiciens, des  entreprises, des institutions chargées de l'éducation, des clubs  sportifs et d'autres institutions à l'égard des étrangers, en  particulier à l'égard des migrants

Références

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
Didier Lagarde
Réalisation