Publicité
Résumé

Sommes nous comme disait René Char, plus près du sinistre que le tocsin lui-même ?

avec :

Michel Deguy (Philosophe, poète et essayiste français.), Catherine Larrère (Philosophe, professeure émérite à l'université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, spécialiste des questions éthiques et politiques liées à la crise environnementale et aux nouvelles technologies).

En savoir plus

« Les philosophes ont seulement interprété le monde de diverses manières, ce qui compte c’est de le transformer » écrivait Karl Marx en 1845 dans ses thèses sur Feuerbach et cette proposition a fasciné des générations entières.

Nous sommes en 2016 et je me demande si, avec la crise écologique, le temps n’est pas venu pour nous, de sortir de cette fascination.

Publicité

A mes deux invités les philosophes Catherine Larrère et Michel Deguy, je voudrais soumettre une contre-proposition qu’a formulé Karel Kosik, le grand penseur du Printemps de Prague : « L’époque ordonne sauver le monde et le salut du monde peut se réaliser uniquement en tant que changement de paradigme c'est-à-dire en tant que changement de rapport fondamental et fondateur que les gens entretiennent avec ce qui est, y compris leur propre moi. »  

Références

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut