Soldat ukrainien devant un blindé ©Getty - Cavan Images
Soldat ukrainien devant un blindé ©Getty - Cavan Images
Soldat ukrainien devant un blindé ©Getty - Cavan Images
Publicité
Résumé

Le monde comme il ne va pas, aujourd'hui : la guerre en Ukraine. Avec Hubert Védrine et Philippe de Lara.

avec :

Philippe De Lara (maître de conférences à l’université Paris-II (philosophie et sciences politiques).), Hubert Védrine (diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Jospin et ancien secrétaire général de la présidence de la République sous François Mitterrand).

En savoir plus

Alain Finkielkraut revient, en préambule, sur la raison de sa longue absence de l'antenne trois mois durant, avec une suite de rediffusions jusque-là, et sur son vœu de reprendre son émission - Répliques, comme toujours, pour être éclairé sur le monde comme il va et comme il ne va pas, par les meilleurs esprits.

"Le monde comme il ne va pas, c'est aujourd'hui, la guerre en Ukraine. Comment penser autre chose ? Comment détourner le regard ?" Un débat autour de la question avec Hubert Védrine, conseiller diplomatique et ancien ministre des Affaires étrangères (1997-2002), auteur de Une vision du monde (Coll. Bouquins, 2022) et Philippe de Lara, philosophe et maître de conférence en science politique à Paris.

Publicité

Alain Finkielkraut pose à ses invités cette première question personnelle : "La guerre qui s'est déclenchée en Ukraine, l'invasion de ce pays par l'armée russe, vous ont-elles décontenancés ou vous y attendiez-vous ? "

Hubert Védrine

"J'avais en tête qu'une invasion de la Russie était une possibilité mais sans doute pas la première - c'était dans les scénarios imaginés, mais il me semblait qu'une opération plus limitée l'était "peut-être" plus. J'ai pensé comme beaucoup de gens que l'option numéro 1 était plutôt une opération agrandie sur l'est de l'Ukraine ; je n'ai donc pas été totalement surpris, mais je l'ai été tout de même, par une décision qui m'est apparue totalement aberrante, atroce sur le plan humain, aberrante même, sur le point de vue des intérêts russes. C'est donc une demi-sidération."

Philippe de Lara

"J'ai été à moitié surpris, en ce sens où je m'attendais à une intervention militaire russe, en particulier à partir du moment où alors que Poutine avait annoncé la fin des exercices et le retrait partiel des troupes massées à la frontière ukrainienne, il a fait exactement le contraire, il a augmenté la présence militaire ; en revanche, j'ai été surpris par l'ampleur de l'attaque. Je n'ai pas été totalement surpris parce ce qu'il y a quelque chose d'aberrant dans cette guerre, mais ce que j'essaie de comprendre et d'expliquer depuis dix ans, c'est que la Russie n'est plus un pays normal.

Le mot semble être de Napoléon, mais ce n'est pas lui qui l'a inventé, on disait au XIXe siècle : "Tout état a la politique de sa géographie". Ce qui était vrai au XIXe siècle ne l'est plus aujourd'hui. Aujourd'hui, la Russie est un régime totalitaire et un Etat-voyou*, avec une expansion impériale liée à un désir fort d'expansion, la surface d'un pays qui n'a jamais cessé de s'étendre, avec des frontières avec presque tous les pays. La Russie telle qu'elle est aujourd'hui n'est pas éternelle (…)."

L'émission est à écouter dans son intégralité en cliquant sur le haut de la page.

- Articles à consulter de Philippe de Lara :

**[Comment traiter avec un Etat voyou aux portes de l'Europe](https://www.telos-eu.com/fr/politique-francaise-et-internationale/comment-traiter-avec-un-etat-voyou-aux-portes-de-l.html)

Sommes-nous déjà en guerre avec la Russie ?

Sous les négociations, une longue guerre

Références

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
Corinne Amar
Collaboration
François Caunac
Réalisation