July 1969 : Jewish author Isaac Babel (1894 - 1941).
July 1969 : Jewish author Isaac Babel (1894 - 1941).
July 1969 : Jewish author Isaac Babel (1894 - 1941). ©Getty - Evening Standard/Getty Images
July 1969 : Jewish author Isaac Babel (1894 - 1941). ©Getty - Evening Standard/Getty Images
July 1969 : Jewish author Isaac Babel (1894 - 1941). ©Getty - Evening Standard/Getty Images
Publicité
Résumé

Conversation autour de la vie et de l'œuvre de l'écrivain, Isaac Babel, né à Odessa, en 1894, mort un 27 janvier 1940, à Moscou, fusillé.

avec :

Adrien Le Bihan (écrivain, essayiste, pamphlétaire et traducteur), Pierre Pachet (Ecrivain, essayiste).

En savoir plus

En novembre 2015, Alain Finkielkraut s'entretenait avec le regretté Pierre Pachet, écrivain et essayiste, et Adrien le Bihan, écrivain, traducteur, à propos de la vie et de l'œuvre d'Isaac Babel (1894-1940).

"Né à Odessa, le 30 juin 1894 et exécuté pour activités anti soviétiques, le 27 janvier 1940, Isaac Babel est l'auteur de Histoire de mon pigeonnier, Récits d'Odessa et de Cavalerie rouge. Ces trois recueils de nouvelles réédités en 2014 aux Editions Le Bruit du temps, dans une magnifique traduction de Sophie Benech, font d'Isaac Babel l'un des plus grands prosateurs du XXe siècle. Pour parler de cet écrivain rare, j'ai convié aujourd'hui Pierre Pachet et Adrien Le Bihan qui publie une biographie chez Perrin, intitulée, Isaac Babel, l'écrivain condamné par Staline ( 2015)." Alain Finkielkraut.

Publicité

Pierre Pachet

"Il y a - vous l'avez dit - ces trois recueils de tonalité différente, Histoire de mon pigeonnier, sur son enfance, Cavalerie rouge, qui est la guerre de 1920 et au fond, la guerre catastrophique de l'Union soviétique contre la Pologne, et les Contes d'Odessa : évidemment, lire et relire ses livres. Certains, comme les Contes d'Odessa, sont un enchantement irrésistible, mais ce qui me frappe le plus, c'est des textes de Cavalerie rouge. Et je me demande comment il a été possible que ce livre ait pu être publié en Union Soviétique. Il montre beaucoup de choses choquantes, non seulement sur la guerre mais sur la violence des troupes soviétiques - je pense à cette nouvelle de Cavalerie rouge, Gédali, qui est l'histoire d'un Juif de cette région de Galicie-Volhynie... Parce que ce qui se passe chez Babel, cette violence qui se passe chez les hommes, elle se passe aussi toujours dans le ciel, l'atmosphère. Il y a une très grande justesse sur ce qu'a été la violence.

"Je pense aux Contes d'Odessa, ça me touche parce que mon père était d'Odessa, il est né en 1895, c'était son monde. Le monde d'Odessa que Babel décrit c'est un monde de petits boutiquiers, de commerçants, de gens qui font du racket, c'est le monde que le bolchévisme détestait, haïssait, a voulu détruire : un monde différencié. Or le bolchévisme voulait un monde unifié.

Adrien Le Bihan

"Je pense comme Pierre Pachet, qu'il faut découvrir Isaac Babel par le plus saisissant des trois recueils, qui est certainement, Cavalerie rouge, et c'est par Cavalerie rouge qu'il est mondialement connu. C'est une bonne introduction pour un lecteur qui ne connaîtrait pas Babel, à commencer par le récit, La traversée du Zbroutch, que Babel a voulu en tête de Cavalerie rouge, avec le passage de la rivière en juillet 1920. On entre dans cette guerre et dans le chef-d'œuvre en même temps. Il y a beaucoup de rivières dans Cavalerie rouge."

"Quand on lit le Journal de 1920, on se rend compte que Babel a lu Notre-Dame de Paris. Il introduit dans Cavalerie rouge des éléments de Notre-Dame de Paris. Babel a lu Notre-Dame, et le plomb est la couleur qui succède à ces rouges, ces orange, et ces jaunes… Et Babel nous dit de ces meurtres - parce qu'il a besoin de meurtres : "Du plomb des meurtres, je vous donne l'or du récit". C'est l'alchimie de Babel, à mon avis."

Une rediffusion de l'émission du 7/11/2015

Un cycle de rediffusions "Répliques"

"Vous êtes nombreux à avoir noté le cycle de rediffusions de l’émission, Répliques, que nous vous proposons depuis plusieurs semaines. L’état de santé d’Alain Finkielkraut n’a pas pu lui permettre de venir à l’antenne et nous vous remercions de votre attention et de votre fidélité. Nous espérons tous qu’il sera le plus rapidement possible en situation de pouvoir retrouver ses auditeurs. Bien cordialement." Sandrine Treiner – directrice de France Culture.

58 min
Références

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
Didier Lagarde
Réalisation
François Caunac
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration