Averse parisienne, en mai 2014
Averse parisienne, en mai 2014 ©Reuters - Gonzalo Fuentes
Averse parisienne, en mai 2014 ©Reuters - Gonzalo Fuentes
Averse parisienne, en mai 2014 ©Reuters - Gonzalo Fuentes
Publicité

Qu’arrive-t-il à la France et pourquoi bat-elle des records de pessimisme ?

Avec

Comme en témoigne la fortune des mots  : "réactionnaire, fasciste, raciste, populiste, identitaire" le temps est revenu en France des anathèmes et des labels infamants. Comme l'écrit Marcel Gauchet dans son dernier livre "Comprendre le malheur français" il règne dans l'espace public un climat hystérique qui empêche d'y faire émerger des diagnostics partagés. Chacun peut le constater il est impossible d'arriver sur quelques sujets que ce soit à des accords sur la réalité à partir desquels on pourrait définir des politiques même opposées mais fondées sur une reconnaissance commune à propos des termes des problèmes à résoudre.

Essayons donc de ne pas nous payer de mot et de poser le bon diagnostic. Je demanderai donc à mes deux invités : Où en est la France ?  Comment va-t-elle ? Y-a-t-il un mal particulier qui l'affecte et si oui lequel ?

Publicité

Le malaise occidental est assez simple. Recul de leadership à l'intérieur d'un monde globalisé et d'autre part remise en question identitaire de ce que nous avons été, de la place que nous avons occupée par une nouvelle situation qui redistribue complètement les cartes. On peut parler d'un séisme identitaire qui court la planète car la globalisation qui est devenue notre nouvelle condition remet en question l'ensemble des traditions historiques sur lesquelles vivent les peuples. Et la France a des raisons particulières de se sentir mal à l'aise dans ce monde globalisé, pour deux raisons principales. [ ...] La France se croyait universelle et elle se découvre petite province d'un monde où elle ne pèse pas grand chose et où son expérience historique ne signifie plus beaucoup. Deuxième raison, elle est directement mise en question par le cours des choses qu'impose la globalisation. Marcel Gauchet

L'équipe

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut
Production
Didier Lagarde
Réalisation
Anne-Catherine Lochard
Collaboration