France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Gérard Tobelem et René Frydman
Gérard Tobelem et René Frydman
© Radio France - Catherine Donné

Le sang contenu dans le bras gauche de la méduse était un poison celui du bras droit était un remède capable de ressusciter les morts. Ainsi le sang a toujours été un sujet de passion, d’interprétation et de croyance. La médecine a proposé pendant des siècles et des siècles la saignée comme seule thérapeutique, puis la découverte de la circulation sanguine a permis les premières transfusions : soit animal hommes avec des catastrophes soit bras à bras entre humains avec quelques succès quand le hasard faisait que les groupes sanguins étaient compatibles. La connaissance des groupes sanguins et de leur compatibilité a donc été capitale, puis la conservation du sang ouvrit la possibilité de la transfusion à distance (à partir de 1914). Ces découvertes ont diminuées les risques de tous les opérés : notamment des soldats durant la première guerre ; également des femmes en couche… Mais le sang ne se réduit pas aux seules globules rouges, de nouveaux produits dérivés du sang sont maintenant d’utilisation quotidienne.Le professeur Gérard Tobelem , ancien professeur d’hématologie (université Paris-7),qui a présidé l’Etablissement Français du Sang de 2009 à 2012, auteur de **Histoire du sang ** (Perrin, 2013) nous expliquera les voies de recherches qui existent aujourd’hui aussi bien à partir de l’hémoglobine d’un ver marin, que de la production artificielle à partir du sang de cordon.. Le sang serait-il utile non seulement pour les leucémies, pour les maladies inflammatoires, voire les corrections de certaines maladies génétiques, ou encore des troubles neurologiques du type maladie d’Alzheimer. Gérard Tobelem nous conduira à travers les siècles dans cette histoire passionnante et vers ses perspectives d’avenir.

Références

L'équipe

René Frydman
René Frydman
René Frydman
Production
Dany Journo
Réalisation
Catherine Donné
Collaboration