France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Est-ce que le corps est le reflet de l’âme ou plus quotidiennement est-ce que la part du stress intervient dans l’infertilité du couple. Les émotions peuvent-elles avoir un retentissement sur le cycle hormonal ou les troubles des règles. Les infections génitales sont-elles une façon d’éviter le contact sexuel. René Frydman reçoit trois spécialistes de l’approche « psy » en gynécologie obstétrique pour en parler : Michèle Lachowsky dont l’écoute est légendaire, habituée à la prise en charge globale de la personne, Muriel Flis-Trèves , spécialiste du don d’ovocytes et de l’accompagnement des couples infertiles et Sylvain Mimoun , spécialiste de l’infertilité, plutôt infertilité du côté masculin et de la sexualité du couple qui n’est jamais absente dans les troubles étudiés dans cette spécialité. Cette prise en charge « psy » n’est-elle pas une révolution médicale tout aussi importante, ces dernières années, que les développements techniques.

Avec Muriel Flis-Trèves, ** psychiatre,psychanalyste, ** spécialiste des grossesses difficiles,** Michèle Lachowsky, ** gynécologue et psychosomaticienneet** Sylvain Mimoun, ** andrologue, gynécologue et psychosomaticien

Publicité