France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

par Cécile de Kervasdoué

Comment naissent les révolutions?...

Publicité

La question revient sans cesse dans la presse internationale qui ne sait plus où donner de la tête ce matin tant les révolutions semblent se multiplier... en un goutte à goutte infini... comme le titre la Vanguardia espagnole

Beaucoup de journaux reviennent sur les évènements de Bahreïn dont je vous parlais hier et qui questionnent largement la position ambiguë des Etats Unis vis à vis de cet allié stratégique

Comment se fait il par exemple que la Grande Bretagne continue de vendre des armes à Bahreïn mais aussi à tant de régimes autoritaires qui actuellement s'en servent contre les pro-démocrates ? fustige l'Independent britannique

difficile pour les occidentaux de s'en prendre aux anciens amis de ce pays presque à l'occidental du monde arabe... ce pays de vacances pour arabes super riches... pris en sandwich antre les super riches saoudiens et les super riches du Qatar... dit l'Independent

Difficile de se rendre compte que la colère gronde et qu'elle est profonde puisque de plus en plus de sunnites rejoignent les manifestants chiites contre le régime

Pourtant ce qui fait l'actualité de ces révolutions ce matin ce n'est pas le Bahreïn

C’est d'abord le plus instable... le Yémen considère la Vanguardia où les protestations sont de plus en plus violentes

il y aurait au moins 50 morts révèle l'agence de presse chinoise Xinhua... et le ton de ces révoltes a changé: on est plus dans des révolutions pacifiques... mais brutales

et puis surtout il y a la Lybie raconte la Deutsche Welle... le jour de colère a été très violent hier ... les manifestants exigent le départ de Kadhafi ...

Alors est ce une manipulation du régime? Interroge le Temps en Suisse ... régime paranoïaque qui tente de démasquer les opposants en organisant lui même ces manifestations

La ficelle est un peu grosse... considère Abc aux Etats Unis... qui confesse qu'il est très difficile d'avoir des informations précises sur ce pays où la presse internationale est bannie

et puis ce n'est pas tout

il y a l'Iran toujours

Djibouti aussi où des manifestations anti gouvernementales ont commencé mercredi révèle all Africa et où un défenseur des droits de l'homme vient d'être arrêté

le Pakistan semble aussi s'inspirer des révoltes tunisiennes et égyptiennes... raconte le South china morning post

Alors qu’el Mundo en Espagne comme le quotidien d'Oran en Algérie raconte

La colère gronde de plus en plus au Maroc

a tel point que le gouvernement tente de se défendre en accusant l'Algérie

Mais de son côté le porte parole de l'opposition marocaine jubile... le jour de dignité prévu ce dimanche pour contester le régime semble bénéficier de plus en plus de soutiens en tout cas sur la toile

« nous ne voulons pas d'un roi qui nous gouverne et qui nous juge » confie ce diplômé en informatique

un diplômé en informatique... pour représenter l'opposition…

Ce n'est pas un hasard... c'est même de là que tout part clame la presse en chœur ce matin alors que depuis le début de la semaine les papiers qui relient comme ce matin l'International Herald Tribune... la révolution et le web sont innombrables

car on le sait maintenant... toutes ces protestations sont orchestrées sur la toile... la toile que les dictateurs ne peuvent pas contrôler...

Internet serait il donc devenu un outil libertaire ? interroge le quotidien chypriote Philelephteros

Sans doute Facebook Twitter et les téléphones portables sont un moyen de communication facile entre des millions de personnes... surtout quand il s'agit de parler anonymement des régimes autoritaires à l'insu des organes de l'état…et le quotidien nuance… mais bien sûr ce n'est pas la panacée

et c'est aussi la conclusion du débat que propose le site de la télévision al Jazeera...

oui l'information est un pouvoir et le 21ème siècle est celui d'une révolution de l'information… aujourd'hui ces révolutions du monde arabe le prouvent: le génie est sortie de sa bouteille... You tube, Facebook Twitter sont des armes de mobilisation massive: des millions de citoyens ordinaires se piquent de penser et de proposer des alternatives aux régimes en place

Alors internet est il en train de générer une révolution sociale ?

Pas sûr réponde al Jazeera et l'IHT ... d'abord parce qu'une vraie menace pèse sur la toile... révèle une analyste américaine à la télévision en langue arabe... au moment même où les révolutionnaires égyptiens étaient applaudis par Barak Obama... ce dernier ne faisait rien pour remplir l’une de ses promesses de campagne et empêcher la concentration et la privatisation de la plupart des moteurs de recherche américains !

et puis rajoute l'IHT ... il ne faut pas s'illusionner internet n'a rien d'une baguette magique... on installe pas une démocratie et un meilleur partage des richesses comme on clique sur le bon coin... ou sur e bay... la vraie difficulté ne l'oublions pas, n'est pas de faire une révolution, c'est le jour d'après... et à long terme la vigilance constante dans la défense de la démocratie

car la démocratie est un exercice difficile ... renchérit le Temps en Suisse très sensible au climat... et lorsque le climat se détériore même les peuples qui la pratiquent depuis longtemps font des trucs bizarres... lorsque ça ne marche pas, ils disent que leurs valeurs sont en danger... et à ce moment là, il ne nous reste plus qu'à se planquer devant la télé et à rêver qu'on est égyptien

ce qui m'amène à l'autre révolution dont je voulais vous parler ce matin marc

celle des poils... celle de tous à poil... celle des politiciens privés de sexe

celle de la frite !

car la Belgique est aussi au centre des préoccupations de la presse étrangère ce matin

le Times par exemple consacre tout un dossier à ces belges désespérés des désespérés divisés des divisés qui ne savent plus quoi inventer pour forcer leurs représentants à trouver un gouvernement

la Belgique qui célèbre 249 jours d'indécision... titre aussi l'Independent

Qui bat le record du monde d'un pays sans gouvernement rajoute le Temps

elle est poil la Belgique dit la Vanguardia et elle entre dans le Guinness pour le record de la non gouvernance... elle a fait mieux que l'Irak, c'est dire !

mais cette ironie cache mal la préoccupation profonde de la presse comme des Belges explique le Soir en Belgique... l'humour est utilisé comme armes pour tenter de faire changer les choses, mais jamais la défiance et le pessimisme n'on été si forts... dit le journal belge alors que De Morgen toujours en Belgique rajoute... nous n'avons pas bougé d'un poil depuis les élections de juin... on s'attend à l'attaque internationale des spéculateurs ou a tout autre catastrophe qui nous contraindra enfin au compromis... on assiste à la démission factuelle de la classe politique qui ne prend pas ses responsabilités et nous ne montons pas sur des barricades pour autant... nous préférons la tristesse ironique qui confine au surréalisme... une caractéristique de la Belgique finalement...

D’où la conclusion d'el Pais espagnol

Nous vivons dans un monde bien étrange mais qui est à notre image: c'est à dire un monde où il n'y a plus aucune certitude, où les amitiés et les amours sont éphémères... tout comme les contrats de travail... et la communication devenue anonyme. Sans doute conclut le journal de Madrid, est ce la raison pour laquelle la révolution fait le tour du monde; parce que l'innovation par excellence aujourd'hui c'est le désordre!

Bonne journée

Références

L'équipe