France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Bonjour Ali bonjour à tous, Info ou intox... la nouvelle fait le tour de la presse ce matin... "La tombe de Jésus a été découverte... et ça pourrait bien être la plus grande polémique de tous les temps"... titre le Soir en Belgique Le film documentaire qui pourrait bien redéclencher une controverse à la " da Vinci code" prévient la Libre Belgique C'est vraiment vrai cette histoire du tombeau de jésus, de marie madeleine et de leur fils Judas ?" lance le Guardian Le réalisateur de Titanic veut prouver que Jésus n'a pas ressuscité... s'inquiètent el Périodico et ABC en Espagne... Alors qu'en Irlande l'Irish examiner prévient "en tout cas cette soi disant découverte provoque l'ire des experts de la terre sainte" C'est que le film produit par le réalisateur de Titanic, l'américain James Cameron affirme que Jésus est enterré en Israël au côté de Marie Madeleine avec qui il aurait eu un fils : judas... explique la Libre Belgique ...ce qui revient à insister à nouveau sur le caractère très terrestre de Jésus... même si Cameron se défend de toute volonté polémique... " En tant que documentariste a t il déclaré hier ... lors de la conférence de presse organisée quelques jours seulement avant la sortie de son film... je ne dois pas avoir peur de dire la vérité... nous disposons de preuves tangibles et scientifiques de l'existence physique de Jésus... et ça n'a rien d'une attaque contre le christianisme Le film s'appuie sur la découverte dans la banlieue de Jérusalem en 1980 par l'archéologue israélien Amos Kloner et son équipe d'un ossuaire contenant 10 tombes datant d'environ 2000 ans ... rajoute le Soir... 4 des cercueils étaient anonymes mais les 6 autres portaient d'étranges inscriptions: " jésus fils de Joseph... Marie... Marimène... Mathieu... Joseph frère de jésus... et Judas fils de jésus... des inscriptions rédigées en araméen et en grec... Mais nuance le quotidien belge... Kloner et son équipe n'ont jamais affirmé qu'il s'agissait bien de la tombe de Jésus... interrogé par notre journal il répond aujourd'hui qu'il ne dispose pas de preuves scientifiques pour confirmer les assertions du documentaire et rajoute... il faut être extrêmement prudent en la matière... car tout ce qui touche à la religion peut avoir des répercussions sur l'équilibre de la région Car le documentaire sous entend non seulement que Jésus aurait eu un fils ...renchérit l'Irish Examiner... mais surtout que contrairement à la croyance chrétienne il n'aurait pas ressuscité avant de rejoindre le ciel... puisqu'on a retrouvé ses os... Reste que les preuves scientifiques avancées dans le film sont minces ...clament les archéologues spécialisés sur cette question et interrogés par le quotidien irlandais... « Ces noms et inscriptions sur les ossuaires étaient tout à fait commun au 1er siècle... disent ils avant de rajouter " comme ce fut le cas lors d'un documentaire similaire produit par la BBC en 1996... Cette idée du tombeau de jésus n'a donc pas d'épaisseur scientifique mais ça fait de la bonne télévision et surtout beaucoup d'argent » et puis « attention aux faux »... continue le Guardian... en 2002 une boite sensée contenir les ossements de Jean, frère de jésus avait déjà provoqué un scandale parce que c'était une immense escroquerie... mais hier à new York... la promotion du film n' a pas hésité à exhiber une petite boite blanche portant certes la mention de jésus... mention... précise le journal ...d'ailleurs retrouvée dans 71 tombes de la région de Jérusalem... de quoi remettre en question la déclaration emphatique du producteur hier... « Voici la plus importante découverte archéologique du siècle » Tout cela ne serait donc qu'une vaste supercherie... écrit el Périodico en Catalogne... parce que toucher aux origines du christianisme crée toujours la polémique et c'est un magnifique coup de publicité ainsi qu'une formidable opération commerciale Mais pourquoi s'interroge le Times???... parce que cette polémique joue sur une guerre civile qui divise l'Europe depuis le 18ème siècle ... celle qui oppose les religieux et les laïcs... une guerre qui a commencé avec la révolution française et avec les partisans de Voltaire qui voulaient « écraser l'infâme » cad l'église... écrit le quotidien britannique ... une guerre qui s'est progressivement faite plus discrète pendant les deux siècles qui ont suivis... les cléricaux acceptant les libertés civiles et le pluralisme religieux... les anticléricaux renonçant a éradiquer la croyance religieuse... Mais le vieil antagonisme demeure... soutient le Times .... Et il refait surface régulièrement aujourd'hui... depuis le texte sur la constitution européenne et la polémique sur les racines chrétiennes de l'Europe... jusqu'aux affaires de politique sociales d'éducation ou de santé C'est ainsi que l'on peut expliquer cette polémique qui fait rage en Allemagne "l'Allemagne est elle est train de faire de ses femmes des "machines à procréer" titre le site internet du Spiegel ce matin... qui explique... malgré le baby boom créé par la coupe du monde en Allemagne... notre pays a toujours l'un des taux de natalité les plus bas d'Europe... d'où ces politiques mises en place pour le stimuler.... et le débat qui s'articule sur les limites de l'intervention de l'état pour pousser les femmes à être mère.. ainsi la ministre de la famille poursuit le journal... elle même mère de 7 enfants... a prévu d'ouvrir de nouvelles crèches pour s'occuper des moins de 3 ans... seulement ce projet offusque l'évêque d'Augsbourg qui préfèrerait que les jeunes mères restent à s'occuper de leur nouveau nés... et qui considère que le retour des mère au travail immédiatement après la naissance revient à les rétrograder au rang de "Machines à procréer" L'affaire ne s'arrête pas là car elle divise grandement la coalition de Merkel explique le Financial Time Deutschland... l'aile libérale craignant de voir le gouvernement déraper vers le côté conservateur ... Les politiques de familles sont maintenant au centre du débat politique rajoute le quotidien conservateur Die Welt... car c'est un sujet très sensible... la nomination de cette nouvelle ministre de la famille n'était donc pas en ce sens très judicieuses Parce qu'en tant que mère de 7 enfants elle est la preuve que l'on peut être mère et mener une carrière ...écrit le Sudeutsche Zeitung... elle remet ainsi en cause la conception conservatrice de la famille... de quoi donner des idées à de nombreuses jeunes femmes Mais le débat sur la prise en charge des enfants ne doit pas tomber dans le champ du religieux ni même dans celui de la morale ...s'insurge la Frankfurter Allgemeine Zeitung... ça n'est pas une question de foi... c'est une question pratique et surtout économique... parce qu'une famille et à plus forte raison quand elle est monoparentale ne peut plus survivre aujourd'hui sans ces crèches... tout simplement Alors conclut le Temps ...peut être faudrait il laisser le dernier mot à Jean de la Fontaine qui nous l'avait bien dit : "Raminagrobis... chat vivant comme un dévot ermite ...un saint homme de chat bien fourré bien gras... est arbitre expert sur tous les cas... " Ca fait penser à certains évêques non? Sourit le quotidien suisse.

Références

L'équipe