France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Bonjour à tous L'Europe déclare la guerre aux voitures trop polluantes... titre le Temps en Suisse...pour que les autos crachent moins... préfère la Libre Belgique....c'est peut être l'effet Al Gore... analyse la Vanguardia.... en tout cas en 2012 l'Europe roulera plus propre... affiche la Croix... mais l'Europe allonge la facture d'une voiture neuve à 2000 livres supplémentaires... a calculé le Times... la commission sur le dos des pollueurs ... écrit l'Irish Examiner... et le combat sur les émissions de CO2 ne fait que commencer ...prévient le site de la BBC Partout la presse européenne revient sur la décision hier de Bruxelles d'impliquer les constructeurs automobiles dans la lutte contre le réchauffement climatique... mais c'est en Allemagne que le sujet anime le plus nos confrères parce que comme l'explique le Spiegel... « l'industrie automobile allemande ( cad Volkswagen, BMW ou Daimler Chrysler) suivie par le gouvernement allemand ont été les chantres de la résistance à cette législation »... "mais cette fois ça y est c'est fait écrit le journal... hier la commission européenne a présenté sa série de mesures pour forcer l'industrie automobile à produire des voitures avec moins d'émissions de dioxyde de carbone... la limite est fixée à 130 grammes par kilomètres pour tout véhicule vendu ou importé en Europe d'ici 2012 .... Une mesure en forme de compromis qui rentre en vigueur dès 2008... car ce plan restrictif raconte le Spiegel... a été imposé par Bruxelles après l'échec des engagements volontaires de l'industrie automobile il y a neuf ans.... à l'époque les entreprises avaient promis de réduire les émissions de CO2 de 140 grammes par kilomètre d'ici 2008... Mais elles en sont très loin aujourd'hui! car le problème écrit le quotidien de centre gauche Suddeutsche Zeitung... c'est que les paroles ne changent jamais grand chose... même si c'est devenu le nouveau sujet fétiche des élites politiques occidentales ... dés qu'il s'agit de passer aux actes il apparait que la protection du climat n'est qu'un simple exercice de rhétorique... et la polémique sur les émissions de CO2 des automobiles européennes voit se reformer les vieilles coalitions qui ont toujours empêcher la lutte contre le réchauffement climatique... Tout d'un coup explique le quotidien allemand ...les constructeurs qui ont pourtant manqué à leurs obligations parviennent à faire oublier leurs manquements en évoquant les dizaines de milliers d'emplois menacés ... et l'on se trouve résume le journal ... en présence d'un cas exemplaire de lobbying politique nuisible à l'environnement... car on se retrouve avec un compromis bancal une petite mesure finalement qui n'empêchera pas la température d'augmenter sur la planète.... Et de conclure déçu...Que l'on en soit encore à mettre en conflit l'écologie avec l'économie... montre bien à quel point le débat sur le climat n'est pas encore arrivé au coeur du problème et ce malgré tous les forums et les congrès prestigieux... Mais arrêtons de faire de l'industrie automobile allemande un bouc émissaire... s'insurge le quotidien conservateur Die Welt... elle n'est pas le cracheur pollueur que l'on veut bien en faire ni un tueur de climat... car les émissions de CO2 en Europe ne représentent que 0,56% du total sur la planète.... alors remettons les choses à leur place N'empêche, le mal est fait et cette affaire a de quoi ébrécher l'image d'une Allemagne grande protectrice de l'environnement... rajoute le Frankfurter Allgemeine Zeitung... car les allemands aiment à se considérer comme des exemples en matière d'écologie... d'où l'engagement d'Angela Merkel quand elle a pris la présidence de l'UE... faire de la protection du climat un point fort de la présidence allemande... seulement, continue l'article... le problème c'est que les allemands se leurrent... ils ne sont pas les écologistes qu'ils croient....leurs efforts sont manifestement insuffisants en matière d'écologie... et ce que l'on va leur demander est beaucoup plus contraignant... payer plus pour leur voiture ...rouler moins et plus lentement et bien sûr prendre moins souvent l'avion... autant d'exigences difficiles à présenter pour des politiques nationaux en quête d'électorats... conlcut le journal... alors il est finalement bien plus simple pour les politiques allemands de dire... " mais regardez c'est pas nous qui vous le demandons c'est Bruxelles... Et le quotidien financier Handelsblatt fustige déjà de telles injonctions dans la loi du libre marché... "à quoi servent de telles mesures ... à quoi sert d'offrir des voitures moins polluantes si personnes ne les achètent?... c'est vrai que la circulation des voitures est l'une des causes majeures du réchauffement... alors l'industrie n'a de toute façon pas le choix....elle doit respecter les demandes et attentes de ses clients... si pour l'instant l'extérieur et le confort du véhicule sont sa priorité avant l'environnement... nous ne le changeront pas... en revanche il aurait été plus judicieux d'imposer une taxe sur les voitures polluantes... faisant ainsi de la pollution un luxe qui tendrait progressivement à disparaitre "L'inquiétude des industriels européens en particuliers ceux d'Allemagne est compréhensible ... semble répondre la Croix... la concurrence est de plus en plus vive sur le marché mondial... mais cette crainte n'est elle pas excessive? Il serait facile de retrouver les nombreuses déclarations de Jacques Calvet à la fin des années 80 lorsque le président de PSA expliquait que l'introduction du pot catalytique allait assassiner l'industrie automobile française... deux décennies plus tard elle est toujours là.... à l'inverse propose La Croix, on peut se demander si un niveau d'exigence élevé en matière d'environnement n'est pas au contraire un bonne protection pour les constructeurs européens face à la Chine et à l'Inde...car là bas on sait produire à bas coûts mais on ne maitrise qu'ici les techniques de dépollution... les mesures de Bruxelles sont donc une formidable stimulation pour la recherche.... Mais elles ne sont qu'un petit pas... conclut la Croix... pour freiner la pollution il faudrait surtout décourager le transport de marchandise par la route et là on est en droit d'attendre un politique beaucoup plus volontariste de la part des instances européennes Car l'Europe finalement ne va pas assez loin avec ce compromis... c'est la teneur de nombreux commentaires européens ce matin " l'Europe a échoué dans sa première mission d'envergure écrit le Guardian... l'idée c'était de supprimer les émissions de dioxyde de carbone de toutes les voitures neuves... on en est loin... rien qu'en Grande Bretagne ce sont 167 grammes par kilomètre qui sont rejetés dans l'atmosphère... il faut vraiment que les citoyens changent leurs habitudes ! mais encore faut il en avoir les moyens... car le prix d'une voiture moins polluante sera 25% plus cher pour les petits véhicules d'ailleurs fabriqués en Italie et en Espagne.... rajoute la Vanguardia... c'est pour cela d'ailleurs que Bruxelles ne peut pas aller trop loin...trop vite... il faut protéger le porte monnaie des clients européens ainsi que les 12 millions d'emplois qui sont lié à l'industrie... néanmoins c'est une bonne mesurette ... conclut le quotidien catalan optimiste... et c'est peut être qu'Al Gore et ses partisans commencent à faire de l'effet dans nos sociétés.... c'est heureux... car il faudra beaucoup d'autres mesurettes contraignantes de ce type dans un avenir très proche si l'on veut lutter efficacement contre le réchauffement de la planète ... et de prévenir... alors préparez vous !

Références

L'équipe