Publicité
En savoir plus

Bonjour Ali bonjour à tous La Belgique... elle a donné au monde Audrey Hepburn... René Magritte... le saxophone et les patates frites que pour une raison obscure nous appelons french fries... mais derrière cette image de marque ... la Belgique c'est surtout un petit état de 10 millions et demi d'habitants qui s'appuie sur un mauvais mariage entre deux nations qui ne peuvent pas se voir ! Ainsi commence l'article du New York Times qui s'interroge cette semaine comme de nombreux confrères de la presse européenne sur ce qu'ils appellent ... le feuilleton de la crise Belge Et l'ironie de cette crise d'identité n'échappe à personne en Europe... écrit le Washington Post... car elle est vient chahuter une Europe qui a déjà du mal à parler d'une seule voie Mais comment pouvait il en être autrement rajoute le journal américain qui explique... Parti d'une révolution qui s'est terminée par un compromis bancal la Belgique est une construction si fragile que l'on envisage aujourd'hui l'impensable à savoir... la partition Il faut dire que depuis 4 mois le pays n'arrive pas à former un gouvernement ... ou plus précisément une coalition de centre droit qui rassemblerait les libéraux et les chrétiens démocrates des deux grandes communautés linguistiques flamande et francophone !... au centre de la querelle comme toujours dit le Washington Post... des rivalités économiques... car si les riches de la communauté wallonne ont pendant le 20ème siècle longtemps mené la Belgique... la donne a changé depuis que le boum économique en Flandres et les flamands comme avant eux les catalans en Espagne veulent limiter le partage des richesses en direction des 40% de wallons ! Et c'est bien de là que vient le danger... renchérit l'Independent en Grande Bretagne qui pose cette question... la partition de la Belgique est elle vraiment un problème ?... D'un point de vue technique non... puisque chaque nation wallonne et flamande sera reconnue au sein de l'Union Européenne car l'UE permet ce type de divorce de velours... mais bien sûr ça n'est pas si simple... rajoute tout de suite l'article britannique... parce qu' imaginez que toutes les régions d'Europe décident d'affirmer leur identité de cette manière... l'Europe alors n'aurait plus alors des « difficultés » à parler d'une seule voie... on serait plutôt dans une immense cacophonie... entre micro régions lancées dans une compétition féroce Et cette contagion est à craindre... analyse le journal le Temps en Suisse... car non seulement en Europe mais partout dans le monde... les citoyens pris au piège de la peur et de l'insécurité issue de la mondialisation se réfugient dans leur communauté aussi réduite soit elle... et c'est dangereux écrit le journaliste suisse qui étaye son argumentation avec la lecture d'un livre d'Amy Chua qui s'intitule « le monde en feu »... car ce repli peut amener à des humiliations des rancoeurs des stéréotypes entre communautés devenues rivales... jusqu'à l'explosion de la violence... d'autant que ces fractures sont très nombreuses partout dans le monde et que la démocratie n'est contrairement à ce que l'on croit, pas un garant de paix dans ces situations... car conclut l'article suisse... dans de nombreux cas la démocratie entre en conflit avec les intérêts des communauté économiquement dominantes peu désireuses finalement de voir leur sort dépendre du pouvoir de la majorité, cad du vote ! C'est ainsi que dans le cas belge le seul point d'accord des frères ennemis s'est fait sur l'immigration cette semaine... cad sur la peur du plus étranger que toi... résume l'International Herald Tribune ... c'est le durcissement de la loi sur l'immigration qui a permis de réunir les parlementaires belges qui faisaient leur rentrée mardi... Dans les faits... dit l'article... rien de bien différent des décisions qui sont prises ailleurs en Europe sur le sujet à savoir... l'idée de donner la priorité aux travailleurs de l'Union et de n'accorder la citoyenneté qu'à ceux qui ont vécu au moins 5 ans en Belgique et qui parlent au moins une des 3 langues du pays à savoir le flamand le français ou l'allemand... mais là où le débat devient intéressant.. écrit le journal américain... c'est qu'il a tout simplement évité d'aborder les autres sujets qui fâchent beaucoup plus les députés cad la question de l'autonomie de la Flandres ou la scission de l'arrondissement électoral et judiciaire de Bruxelles Hal Vilvorde... et l'International Herald tribune conclut... en fait cet accord sur l'immigration n'a rien d'une réaction anti étrangers ... non c'est une manière pragmatique de contourner l'impasse Belge Et c'est vrai que depuis quelques jours la mort semble s'éloigner de l'état belge... titre le Wall Street journal... parce que le formateur Yves Leterme... qui essaye pour la deuxième fois de former une coalition s'y prend mieux... car il est plus habile à faire accepter l'essentielle pratique du compromis à ses alliés bizarres que sont les nationalistes flamands... car ce qu'il faut comprendre c'est que la Belgique dont l'économie est loin d'être en mauvaise santé ne peut fonctionner que sur ce compromis entre communauté linguistique... et il serait bon que les politiques s'en rendent compte ... cette crise belge est en effet en train d'insuffler son poison au sein de la population qui à force de voir ces impasses se reproduire finira par ne plus craindre et ne plus s'opposer à la partition du pays Bien sûr on en est pas encore là... et les reportages de la presse européenne auprès des citoyens en témoignent...les drapeaux sont de sortie raconte le Temps... la géographie de la ville se lit aux fenêtres... avec tous les dangers que cela implique d'ailleurs... car ces francophones qui arborent le drapeau belge aux fenêtres... culpabilisent les flamands et les clichés reviennent au galop... Ainsi la réaction de cet habitant d'Anvers dans le reportage du site de Café Babel... « ce pays est le seul au monde à n'avoir aucune fierté identitaire... c'est d'ailleurs pour cela que je l'aime... regardez ces français ces allemands si fiers d'eux-mêmes... nous sommes l'exact contraire ... ce drapeau n'éveille rien en moi si ce n'est un grand poing dans la gueule à cette minorité d'extrémistes qui veut séparer des gens qui n'ont jamais eut de problèmes entre eux ! » Et c'est ça qu'il faut entendre semble répondre la presse francophone belge... qui analyse depuis hier ce premier accord conclut sur l'immigration... Sommes nous en route vers l'accord final ?... enfin ?... s'interroge la Libre Belgique... c'est vrai qu'Yves Leterme a scellé un premier accord... une étape symbolique importante... mais pas si vite ... la route est encore longue... cet accord n'est rien d'autre que le sursis de l'orange bleu (la coalition à venir). Ca n'est pas un grand cru mais pas une piquette non plus... titre son confrère du Soir... mais l'important c'est que c'est un début... le premier accord qui fait redémarrer la machine de la démocratie belge qui s'appuie plus que partout ailleurs dans le monde sur le compromis... Alors on est loin d'être tiré d'affaire renchérit la Libre ... il reste tant d'affaires à régler via ce compromis... sur la justice les impôts les questions sociales... et vite ... mais il y a lieu de se réjouir de ce premier pas... alors conclut notre confrère à l'intention des politiques belges... à vos marques prêts partez !

Références

L'équipe